Communications unifiées : le japonais NTT Com rachète le français Arkadin

Réseaux
Olivier de Puymorin, PDG d'Arkadin

En passant sous la coupe du groupe de communications japonais NTT, Arkadin entend profiter de son infrastructure mondiale pour accélérer sa croissance.

Le fournisseur français de solutions de communications et collaborations unifiées Arkadin annonce l’acquisition de 91,2 % de son capital par NTT Communications Corporation (NTT Com). Soit la part que détenait l’investisseur Axa Private Equity (entré en 2012), le reste étant détenu par le management et co-fondateurs de l’entreprise. Une opération comprise entre 300 et 400 millions d’euros, indique à Silicon.fr le PDG Olivier de Puymorin (en photo).

NTT Com est la filiale entreprises de l’opérateur japonais NTT. Un groupe mondial présent dans 69 pays à travers 225 000 salariés et qui réalise 82 milliards d’euros de chiffres d’affaires (dont 9 milliards pour NTT Com). « C’est le double d’Orange, souligne Olivier de Puymorin. C’est simple, NTT est le premier opérateur mondial. »

Autonomie conservée

Que va apporter une «petite» entreprise française (CA de 200 millions d’euros en 2012, lire Arkadin : «Etre l’acteur le plus reconnu de la collaboration à distance») à un groupe mondial d’une telle envergure ? « Beaucoup j’espère, indique le dirigeant. C’est un partenariat financier où les deux parties vont y gagner à travers des intérêts communs. »

Arkadin, qui propose des solutions de conférence audio, web et vidéo, on-premise ou dans le cloud, va d’ailleurs conserver sa marque et son autonomie avec la même équipe dirigeante opérant depuis la France principalement.

Un vision d’industriel

Globalement, Arkadin va pouvoir s’appuyer sur l’infrastructure mondiale de son nouveau propriétaire pour vendre ses services et mieux répondre aux besoins de communications intercontinentales de ses clients. En retour, NTT Com qui adresse l’essentiel de ses clients grands comptes sur le territoire japonais, va profiter de l’implantation de l’entreprise française dans une trentaine de pays avec, spécificité d’Arkadin, ses services de supports locaux. « Ils vont outsourcer chez nous comme nous le faisons déjà pour une dizaine d’opérateurs », précise Olivier de Puymorin.

« NTT a une vision d’industriel de complémentarité de services et de croissances des revenus avec une recherche de résultats sur le long terme, pas une vue de rentabilité immédiate, ajoute-t-il. Cette acquisition assure l’avenir d’Arkadin, complète nos offres et ouvre des perspectives à ses 1000 salariés. » De quoi accélérer la croissance d’Arkadin.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire des télécoms


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur