Computer Associates: l’ex-président S. Kumar non coupable?

Cloud

L’ex-président, Sanjay Kumar, a été inculpé par la Justice américaine. Des charges manifestes pèsent contre lui. Or, il continue de plaider non coupable

L’ancien p-dg du géant du logiciel continue de surprendre et la Justice et son entourage. Il a fait savoir qu’il ne reconnaissait pas les faits qui lui sont reprochés. Or, les charges sont lourdes et les accusations concordantes. Ainsi, 23 cartons de liassse de papier qui contenaient ce qui devait n’avoir jamais existé: des documents prouvant sans ambiguité que durant plusieurs trimestres consécutifs, le chiffre d’affaires avait été artificiellement gonflé par anticipation des dates de facturation. Pour rappel, la fraude, aujourd’hui avérée, a porté sur la bagatelle de 2 milliards de dollars! A charge contre Sanjay Kumar, un ancien commercial de CA qui détenait un e-mail que les juges considérent comme certain qu’il était destiné au président en exercice, et qui spécifiait bien ces pratiques de “facturation décalée”. Ainsi, le 6 avril 2000, rapporte le Wall Street Journal, soit plusieurs jours après la clôture du 4è trimestre fiscal, un e-mail de ce même commercial détaillait à S. Kumar et Mr Richards, chef des ventes, le résultat de son travail assidu dans cette fraude consistant à antidater de grosses factures au 31 mars. Les échanges qui ont suivi ont achevé de les convaincre de la culpabilité de l’ancien p-dg. Des éléments de l’enquête, mentionnés par le WSJ, révèlent par ailleurs, que, parmi les défenseurs du président figuraient alors MM. Alex Serge Vieux, Ranieri et Kenneth Cron. ( A suivre )


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur