Computer Sciences: plan social et vente envisagée

Cloud

Les suppressions de poste toucheront principalement l’Europe

La SSII Computer Sciences va mal et le fait savoir. Dans un communiqué, l’entreprise américaine annonce qu’elle étudie l’éventualité de sa vente ainsi qu’un plan de restructuration qui supprimera environ 5.000 emplois sur un effectif de 80.000 personnes. Objectif: dégager 450 millions de dollars d’économies avant impôt.

4.300 emplois seront supprimés durant l’exercice budgétaire qui a démarré le 1er avril et 700 de plus environ sur l’exercice suivant. Pour l’essentiel, ces suppressions de postes toucheront l’Europe. “Depuis quelques temps, il nous est apparu, et nous ne sommes pas les seuls dans notre secteur, qu’il y avait un excédent de capacités dans certaines régions, surtout en Europe”, a déclaré dans un communiqué le pd-g Van Honeycutt. “Après mûre réflexion, nous avons décidé que le moment était venu de traiter la question par le biais d’une restructuration. Elle a pour but d’accroître la valeur pour l’actionnaire quelles que soient par ailleurs les alternatives stratégiques que nous pourrions étudier”. Le numéro trois mondial des services informatiques a fait savoir que son conseil d’administration étudiait des alternatives stratégiques, dont la vente de la société, tout en soulignant qu’une transaction n’était en rien garantie. En janvier dernier, Le Wall Street Journal, citant des ‘personnes proches du dossier‘, évoquait le rachat de Computer Sciences par HP et Blackstone Group. Mais les deux parties n’étaient pas parvenues à se mettre d’accord.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur