Compuware mesure la performance des applications web

Cloud

La rapidité de chargement des pages web est un élément essentiel… sous peine de perdre des clients. Un paramètre qui dépend des serveurs, mais aussi des navigateurs et du terminal d’accès.

Compuware lance le “Gomez Application Performance Monitor”, des rapports qui permettront de disposer d’informations utiles concernant les performances des applications connectées : web, mobiles, cloud ou en streaming.

La rapidité est la clé
Cette gamme de rapports pourra être téléchargée depuis cette page web de la société. Le premier document (datant de septembre 2011) fait apparaitre que le taux d’abandon lors de l’accès à une page web est directement proportionnel à son temps de chargement. Il augmente ainsi d’environ 8 % toutes les deux secondes. Même constat avec le taux de conversion, qui chute de 7 % chaque seconde.

Tout dépend du navigateur…
Les serveurs de l’entreprise, leur puissance et leur position géographique, sont bien évidemment des critères essentiels en terme de temps de chargement des pages web. Les outils utilisés côté client ont toutefois eux aussi un impact fort dans ce domaine.
Ainsi, si tous les navigateurs web desktop sont aujourd’hui véloces, il convient de noter qu’un produit comme Google Chrome 12 charge les pages web en moyenne 26 % plus rapidement qu’Internet Explorer 9.

… ou du smartphone
Du côté des smarpthones, les performances sont très variables, en particulier pour les terminaux Android, qui – selon les modèles – sont soit les plus rapides du comparatif de Compuware (HTC Evo), soit les plus lents (Motorola Droid). Méfiance donc lors de l’achat de votre prochain téléphone.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur