Pour gérer vos consentements :
Categories: Réseaux

Compuware veut compenser les départs en retraite

Compuware vient annonce le lancement d’un nouvel atelier de développement et de maintenance d’applications mainframe sous Eclipse. Il doit permettre aux entreprises d’augmenter leur productivité et de réduire leurs coûts. Mais surtout, il a été pensé pour répondre à un problème qui devient important: compenser le départ à la retraite du personnel dédié aux systèmes de type mainframe généralement encore présent au sein des grandes entreprises et des organismes publics ou parapublics. Particularité du Compuware Workbench: son interface graphique (GUI) reposant sur Eclipse, un framework répandu. Mais aussi qu’il s’agit d’un point d’accès unique pour les produits mainframe de Compuware et qu’il autorise le lancement d’autres applications mainframe et distribuées.

« La crise économique a contraint nombre de sociétés informatiques à réduire leurs effectifs et à suspendre leurs projets, explique Compuware. Le Compuware Workbench les aide à tirer le meilleur parti de leur budget limité en optimisant l’efficacité de leur personnel. Les gains de productivité résultant de l’utilisation d’un environnement graphique et une pleine intégration des produits Compuware accélèrent considérablement l’exécution des différentes tâches, pour une efficacité globale accrue ».

« Les sociétés informatiques doivent constamment veiller à tenir leurs engagements et à réduire leurs coûts », déclare Rose Rowe, vice président et Mainframe Strategy, chez Compuware. « En dopant la productivité, elles sont en mesure de relever ces deux défis, de boucler des projets générateurs de revenus dans les délais et d’honorer leurs contrats de niveau de service sans avoir à renforcer leurs effectifs. »

« Les informaticiens ayant moins de 20 ans de métier ont des compétences très hétéroclites et utilisent des architectures et langages différents, commente pour sa part Dale Vecchio, du Gartner, avant de conclure que le prochain départ en retraite des baby boomers aura donc un impact considérable sur la conservation de nombre des systèmes stratégiques en place ».

Recent Posts

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

7 heures ago

Microsoft peine à convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

7 heures ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

9 heures ago

Le W3C dit non à Google et Mozilla sur l’identité décentralisée

La spécification DID (Decentralized Identifiers) passera au stade de recommandation W3C début août, en dépit…

10 heures ago

Silicon Data Awards 2022 – A vos candidatures !

La 1ère édition des Silicon Data Awards est lancée ! Rejoignez le concours avant le…

10 heures ago

Open Source : entre la SFC et GitHub, le torchon brûle

L'entrée en phase commerciale de Copilot ne passe pas. La Software Freedom Conservancy (SFC) a…

13 heures ago