Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudData & Stockage

Conduite autonome : Nvidia embarque Volkswagen dans son écosystème

Nvidia compte intensifier ses efforts dans les technologies de conduite autonome en association avec Volkswagen et Uber. Sous la houlette du CEO Jensen Huang , une première session keynote a été réalisée dans ce sens dans le cadre du CES 2018 qui démarre à Las Vegas.

Depuis trois ans, le fournisseur américain de cartes et solutions de type GPU monte en puissance dans ce segment d’activité dans le secteur automobile.

Des partenariats technologiques ont déjà été signés dans ce sens avec Tesla (fabrication de voitures électriques dernière génération, Californie) et Baidu (moteur et intelligence artificielle, Chine).

En ce début de CES, Nvidia annonce une collaboration plus intensive avec le groupe allemand Volkswagen pour travailler sur le volet de l’intelligence artificielle à travers sa nouvelle plateforme Drive IX (ex- Drive PX2 présentée lors de la dernière édition du CES).

Le constructeur automobile a présenté I.D. Buzz, qui correspond à la renaissance du concept VW MicroBus à l’ère électrique et du « copilotage intelligent ».

I.D. Buzz par Volkswagen : Nvidia dans la boucle

La firme technologique va aussi travailler avec Aurora, la nouvelle start-up de Chris Urmson, ex-responsable du projet Google Car qui a repris son indépendance tout en poursuivant l’innovation dans le même secteur. Nvidia compte dans son écosystème un bouquet de 320 sociétés engagées dans le segment des véhicules connectés et de la conduite autonome.

Dans la foulée, Nvidia a fait le point à propos de sa collaboration avec Uber. Là aussi, il s’agit de contribuer au développement de technologies de conduite autonome qui seront exploitées dans le cadre de la future flotte de véhicules sans chauffeur de la firme californienne connue pour app de mise en relation entre chauffeurs et passagers.

Les deux firmes travaillent ensemble depuis la mise en circulation d’un premier parc de Volvo XC90 déployés en 2016 à Pittsburgh (Pennsylvanie) et Phoenix (Arizona).

La collaboration s’intensifie entre Uber et le constructeur automobile d’origine suédoise (mais désormais contrôlé par le groupe chinois Geely) avec la volonté de commander 24 000 modèles de véhicules autonomes qui seront livrés dans la période 2019-2021.

Crédits photos : Volkswagen/Nvidia

Recent Posts

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

8 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

9 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

14 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

1 jour ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

1 jour ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

1 jour ago