Conférence de presse sur l’iPhone 4 : Apple proposera-t-il des solutions ?

Logiciels

Acculé face aux problèmes de réception de l’iPhone 4, Apple lance une conférence de presse à Cupertino, le vendredi 16 juillet.

Aux grands maux, les grands remèdes. Un smartphone à terre plus loin et, enfin, Apple lance la cavalerie. Vendredi à 10h00, heure locale, la firme réunira à Cupertino en Californie le gotha des journalistes pour tenter d’apaiser l’incendie qui le ronge depuis le 24 juin, date de la sortie de l’iPhone 4 et de son antenne défectueuse.

Ça papote, ça crépite, ça s’agite chez les détracteurs de l’iPhone 4. Apple va faire une ou plusieurs annonces pour sauver la face ce vendredi 16 juillet. Si certains en doutent, quelques journalistes contactés par la firme confirment que l’iPhone 4 est bien le thème de la réunion.

Coup dur pour Apple : Consumer Reports préfère l’iPhone 3 GS à l’iPhone 4

« Le représentant d’Apple qui m’a appelé ne m’a pas donné d’autres détails que le fait que l’on parlerait bien de l’iPhone 4», écrit Larry Magid sur le site du Huffington Post. Mais c’est bien sûr, de quoi d’autre pourrait parler Apple ? Des ventes de l’iPad ? Certainement pas.

Analystes, consommateurs, presse généralisée comme spécialiste, tous critiquent l’iPhone 4 depuis sa sortie. Dernier coup dur en date, la parution, ce 12 juillet, d’un article de Consumer Reports qui déconseille carrément l’achat de l’iPhone 4 et recommande plutôt celui de l’iPhone 3 GS.

La firme avait bien tenté d’autres stratégies avant celle-ci, mais rien n’y a fait. Les conseils de Steve Jobs en matière de maniement du smartphone, pour ne pas obstruer l’antenne, ont agacé. Les recommandations du patron d’Apple à ses employés pour calmer les clients mécontents ont fait monter la tension d’un cran. Quant à la publication d’un communiqué sur l’iPhone 4 qui précise que la mise à jour d’iOS 4 ne réglera pas les problèmes de réception dusmartphone, celle-ci incite carrément à ramener son terminal en boutique.

Apple pourrait rappeler tous les iPhone 4 vendus pour 1,5 milliard de dollars

Entre-temps, les plaignants se sont fait entendre sur le sol américain. Constitués en class-action, certains citoyens américains ont bien porté plainte contre Apple et contre son distributeur AT&T.

Les alternatives qui s’offrent à la firme de Cupertino ne sont pas si nombreuses. La moins probable, et la plus chère en terme d’image et de gros sous, serait le rappel de tous les appareils vendus, soit plus d’1,7 million de smartphones. Un coût estimé à 1,5 milliard de dollars.

Moins onéreuse, à 45 millions de dollars selon Le Figaro, la solution boitier peut aussi être envisagée. Comme l’a indiqué Consumer Reports dans son rapport, l’utilisation d’un boitier améliorerait les conditions de réception du téléphone.

Reste la solution, très économique, avancée par Consumer Reports. Le recours à un « bout de ruban adhésif […] d’un matériau qui ne soit pas conducteur».


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur