F8 : Facebook annonce plus de 50 intégrations à Workplace by Facebook

CloudCollaborationLogiciels

Conférence annuelle F8 – Facebook annonce l’intégration de 53 offres SaaS elles que Jira (Atlassian) et Sharepoint (Microsoft) dans Workplace by Facebook.

Facebook a profité de sa conférence annuelle F8, qui se tient les 1er et 2 mai à San Jose, pour annoncer une série d’intégrations dans son offre Workspace by Facebook.

A cet effet, la firme dirigée par Mark Zuckerbeg s’est associée à 53 entreprises pour intégrer leurs logiciels directement dans Workplace.

Les utilisateurs peuvent ainsi y accéder sans avoir à quitter le service de Facebook.

Des intégrations triées sur le volet

Le réseau social de Facebook destiné à un usage en entreprise tente ainsi de rattraper son retard sur ses concurrents Slack et Microsoft Teams.
Ce dernier revendique 250 intégrations tandis que l’écosystème de Slack est riche de plus de 1000 intégrations.

Mais, Facebook a une approche différente de ses concurrents concernant le choix des offres SaaS qui pourront être intégrées dans Workplace.

En effet, les développeurs qui pensent qu’ils pourraient convenir à une intégration doivent se signaler, avant de passer ensuite un processus de sélection rigoureux, dont un audit de sécurité indépendant. De quoi rassurer les entreprises alors que l’affaire Cambridge Analytica secoue encore le réseau social.

Parmi les intégrations, on trouve notamment celles de BlueJeans, Zoom, HubSpot, HootSuite, Adobe, ADP, Egynte, Business Insider, Kronos, Paychex, SurveyMonkey, Yahoo Finance, Smartsheet, Atlassian, Bloomberg, Google Drive, Box, Maketo, Cisco Webex, Vonage et Dropbox.

Ces plus de 50 nouvelles intégrations sont classées suivant trois objectifs clients d’entreprise : le partage d’informations, le suivi des informations et des activités avec les notifications, et l’automatisation des flux de travail et des processus communs.

Toutes les nouvelles intégrations seront disponibles pour les clients Workplace premium et, à termes, pour tous les clients standards. Les administrateurs système Premium pourront contrôler les intégrations activées dans leurs communautés Workplace à partir du panneau d’administration.

Un marché encombré

Depuis le lancement de Workplace en 2016, plus de 30 000 organisations l’ont adopté, y compris des entreprises de premier plan telles que Wal-Mart, Starbucks et Spotify.

De son côté, Microsoft Teams est utilisé par 200 000 organisations tandis que Slack revendique 50 000 organisations payantes.

Le marché des outils collaboratifs pour les entreprises est attractif. Il est évalué à 3,2 milliards de dollars par la firme de recherche IDC. Outre Microsoft et Slack, d’autres acteurs sont présents sur celui-ci avec notamment Cisco Systems, l’éditeur de logiciels australien Atlassian et Google.

Lancé en 2016, Workplace by Facebook est calqué sur la mouture grand public de Facebook. On trouve ainsi un profil pour chaque utilisateur, un fil d’actualités, les groupes… Concernant les profils, les départements des ressources humaines peuvent les étoffer en vue de permettre à tous les membres du réseau de déterminer rapidement les domaines de compétence de chacun.

Mais, la comparaison s’arrête là puisque Workplace est bien déconnecté de Facebook et ne nécessite aucunement de disposer d’un compte sur le réseau social.

Il a pour vocation de remplacer tous les outils de communication, tels que la boîte e-mail, l’intranet et la messagerie instantanée. De ce fait, la communication en interne devient centralisée sur une seule et unique plateforme.

(Crédit photo : Pixabay via Pexels.com / CC0 License)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur