Conférence RSA Security: Cisco et IBM jouent la complémentarité

Sécurité

Vienne.- Les deux géants ont fait état de leur convergence de vue sur leur stratégie de sécurisation des accès aux réseaux: Big Blue continue de se fier aux développements de l’offre ‘NAC’ de Cisco, qui s’enrichit -loin de… Microsoft

La nouvelle version de NAC renforce la protection des réseaux d’entreprise sur les points terminaux, comme les postes de travail et les portables. Cisco propose ainsi des outils d’autorisation ? et d’interdiction ? de quarantaine ou de restriction d’accès réseau sur le statut des utilisateurs finaux. La technologie NAC dispose de multiples composants, comme un agent de confiance et des outils de collecte de l’information sur la sécurité du client, dont l’état des signatures antivirus et les niveaux de patch. Le plus proche on se place du PC ou du point final que l’on souhaite renforcer, et moins un programme infectieux aura de chances de s’étendre sur les autres PC. La protection en fin de chaîne, les points terminaux sur lesquels se connectent les PC et portables est de plus en plus sensible. Ces postes sont généralement des foyers de risques d’infection, en particulier lorsqu’ils proviennent de l’extérieur, des postes partenaires qui sont autorisés à se connecter. Par ailleurs, IBM a confirmé son partenariat avec Cisco autour de cette offre NAC. Leur stratégie en matière de sécurité se rencontre et se complète. Big Blue se cantonne, avec son offre Tivoli Manager, dans les “couches hautes”: ses solutions de supervision des réseaux et des systèmes viennent reposer sur celles de Cisco, au moins jusqu’à la “couche” transport.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur