Conférence SNW (2): le ‘FAN’ ou la perspective d’un stockage fichier universel

Réseaux

Parmi les annonces de la convention SNW, un concept se confirme, celui de FAN
? File Area Network. Il semble que les fournisseurs aient achevé d’élaborer une
stratégie dans cette perspective

« Tant que je gagne, je joue », tel aurait pu être l’adage de la convention SNW qui vient de réunir aux Etats-Unis nombre d’acteurs du monde du stockage de fichiers. Parmi ces acteurs, on pouvait relever la présence de Brocade, très actif depuis son acquisition de NuView, seule offre logicielle et “out-of-band” du marché. Mais également Acopia Networks et Neopath Networks et leur positionnement “in-band”.

Le visiteur pouvait remarquer l’absence d’Attune Systems, autre acteur ” in-band” issu de feu Z-Force, et le manque de promotion de Rainfinity, offre hybride “out-band”/”in-band” d’EMC.

A croire que l’acquisition d’un petit acteur innovant et prometteur dédié à un marché ou une problématique précise disparaît immédiatement lorsqu’un grand l’avale. Et cette remarque est valable pour toute notre industrie, je me demande même si ailleurs? Exception faite de Brocade qui assoit une nouvelle stratégie orientée fichier avec son approche du File Area Network ou FAN qui prolonge et intègre aujourd’hui ses premières tentatives avec le WAFS de Tacit Networks, aujourd’hui produit par Packeteer.

Le FAN, idée récente, se matérialise par l’ajout d’un composant, logiciel ou matériel, essentiel à la constitution d’un tel « réseau de fichiers », qui crée un espace global de nommage des fichiers (global namespace) issu de tous les serveurs présents dans l’environnement et participants à cette logique. Ainsi est établie une « super » arborescence pour simplifier ici, agrégeant l’ensemble des espaces de stockage sous-jacents, on comprend alors aisément la facilité de navigation offerte à l’utilisateur par une telle approche.

La promesse du FAN, en conséquence, est de régler les soucis et problèmes de gestion des environnements fichiers surtout quand ceux-ci deviennent importants par le nombre de serveurs, souvent de marques et modèle différents, et également quand le réseau propose des déclinaisons très variées de systèmes de fichiers, quelque soit leur type : San, Cluster, Globaux, Distribués, Segmentés ou Parallèles, trouvant tous, une vocation à servir des fichiers pour le monde extérieur avec chacun des propriétés différentes et propres.

L’existence même de toutes ces solutions au sein d’un réseau justifie l’adoption d’un FAN permettant de s’affranchir de vraies difficultés de gestion en offrant une interface simple et unifiée d’administration et surtout en permettant d’offrir des services additionnels, transparents pour les utilisateurs, comme la migration et la réplication de fichiers, la hiérarchisation de serveurs de fichiers que l’on pourrait nommer de FLM pour File Lifecycle Management, d’équilibrage de charge entre serveurs ou de protection de données par exemple.

L’autre grande confirmation de la conférence SNIA SNW réside dans les serveurs de fichiers à base de systèmes de fichiers évolués constitués de serveurs élémentaires agrégés en cluster. Plusieurs acteurs étaient présents : Crosswalk, Exanet, Isilon, Network Appliance, Onstor, Sanbolic et Verari associé à la couche File Serving Utility de PolyServe.

Deux philosophies se complètent ici, celle qui permet de répartir ? le fameux striping ? un fichier sur plusieurs serveurs de stockage et ainsi augmenter le débit des entrées/sorties et celle, plus conventionnelle, qui couple les serveurs entre eux. Ces deux approches fournissent ce que le marché appelle un espace de nommage partagé (shared namespace) uniquement vu et compris par ces éléments constitutifs donc assimilable à un espace privé.

Le concept de FAN, donc de global namespace, regroupe finalement les existences isolées de serveurs de fichiers et ces derniers espaces privés créant ainsi une vue entière et englobante de l’environnement fichier présent sur le réseau. Le FAN promet donc de révolutionner l’administration et l’utilisation du monde fichier, sans alourdir la facture et les coûts associés. Encore une fois, l’utilisateur avait adopté une technologie de façon massive ? le NAS pour simplifier ?, les industriels n’avaient pas anticipé ce boom mais leur réaction avec le FAN répond aux conséquences de cette forte adoption garantissant une nouvelle fois la pérennité des investissements.

A suivre: autre compte-rendu de cette conférence. D’ici là, rendez-vous sur ces blogs : http://continuousdataprotection.blogspot.com/, http://filestorage.blogspot.com/ et http://contentaddressablestorage.blogspot.com/.

(*) président et fondateur SNIA France


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur