Pour gérer vos consentements :

Conformité : 4 tendances à suivre

Le cabinet Gartner a identifié de grandes tendances en matière de risques de conformité dont la gestion devrait impliquer les services juridiques et l’IT ces prochaines années.

Voici, selon la société d’analystes, les 4 tendances à suivre dans ce domaine :

1. Responsabilité sociétale

Les chaînes d’approvisionnement, les opérations et les ventes peuvent être impactées. Les entreprises et leur conseil d’administration doivent donc répondre à l’évolution des attentes et des réglementations en matière de responsabilité sociétale. Il s’agit d’intégrer les meilleures pratiques en la matière dans leur stratégie.

2. Relation équipe-employeur

« Le droit et la conformité ont un rôle à jouer dans la mise en place de processus et de pratiques » qui permettent de trouver l’équilibre entre flexibilité, égalité et création de valeur.

3. Concurrence et innovations de rupture

L’adaptation peut être un avantage concurrentiel pour des entreprises confrontées à un environnement géopolitique, climatique et technologique « plus volatile » et à fort impact sur le commerce, les droits de douane, la cybersécurité et les projets de fusion-acquisition.

4. Gouvernance des données et de l’intelligence artificielle

« L’importance de la cartographie des données (data mapping) et de la gouvernance de l’IA augmente avec l’utilisation accrue de ces technologies dans les applications métiers », a déclaré Abbott Martin, vice-président de recherche Legal & Compliance  chez Gartner.

Dans ce contexte, les départements en charge des problématiques juridiques et de conformité ont tout intérêt à travailler plus étroitement avec les directions des systèmes d’information (DSI), les responsables de la stratégie et d’autres dirigeants pour « établir une gouvernance efficace des données et de l’IA ».

C’est en tout cas le point de vue que défend la société d’études Gartner.

Selon une autre analyse ( Forrester),  67% des entreprises dans le monde ont adopté un programme formel de confidentialité. 52% ont nommé un responsable dédié. Celui-ci, dans 27% des cas, dépend directement de la direction générale.

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

La démarche « green coding » d’AXA… au-delà du code

Engagé dans une démarche de communication sur son approche « green coding », AXA élargit…

2 heures ago

Loi SREN : le sort en est jeté pour les fournisseurs cloud

La loi SREN (sécuriser et réguler l'espace numérique) est promulguée. Sur le volet cloud, de…

21 heures ago

Le référentiel HDS s’imprègne de SecNumCloud

Mis à jour, le référentiel de certification HDS inclut une partie des exigences de souveraineté…

24 heures ago

SIEM : 6 fournisseurs dominent un marché qui se densifie

À un an et demi d'intervalle, les positions évoluent peu chez les « leaders »…

2 jours ago

Superalignment : quel est ce projet OpenAI abandonné par ses managers ?

Deux chercheurs de haut niveau, en charge du projet Superalignment, ont quitté OpenAI, quelques jours…

2 jours ago

Cybersécurité : Cyberark rachète Venafi

Le spécialiste israëlien de la gestion des identités Cyberark rachète Venafi, éditeur de solutions de…

2 jours ago