Congrès 3GSM: Microsoft veut sa place au soleil

Régulations

Nouveaux services, nouveaux combinés toujours avec Motorola… la firme cherche à ratrapper son retard mais le chemim sera encore long, et semé d’embûches. Silicon.fr a rencontré le ‘Lead Product Manager for Mobile’ de Microsoft

En direct de Cannes l’éditeur de Windows avance doucement sur le marché des mobiles. Si son système d’exploitation dédié, Windows Mobile, cartonne dans le monde des PDA et des Pocket PC (notamment grâce au succès des modèles de HP), le chemim sur le marché des ‘smartphones’, ces mobiles multimédias, reste encore très long. Microsoft est très largement distancé par Symbian, contrôlé par Nokia. Mais cette situation n’alarme pas Microsoft. Pour Ed Suwanjindar, ‘Lead Product Manager’ de la division Mobile de la firme, “le marché est encore trop jeune et nous l’attaquons depuis trop peu de temps pour tirer des conclusions.” Microsoft est en effet peu disert sur les performances quantitative de son OS et se contente d’indiquer avoir signé des contrats avec 50 opérateurs dans le monde qui observent une croissance importante de l’Arpu, le revenu moyen par abonné. “Attendons encore quelques années, nous sommes à un moment où le marché va véritablememt décoller”, explique-t-il. Afin de ne pas laisser passer une manne de plusieurs milliards de dollars, la firme a profité du Salon mondial des mobiles à Cannes pour annoncer de nouveaux services. MSN source de dynamisme? Point fort de ces annonces, l’intégration de MSN Hotmail et de MSN Messenger chez certains opérateurs dont Bouygues Télécom (cf. notre article). Hotmail et Messenger seront proposés aux opérateurs qui les diffuseront auprès de leurs clients. Ces derniers auront accès aux mêmes fonctions que sur leur PC à cette difference près que les échanges de messages se feront sous la forme de SMS. Avec la prise en charge de Windows Media 9 Series, il s’agit d’offrir aux opérateurs de nouvelles sources de revenus. Malin et séduisant, mais les procédures de facturation restent en suspens. Si ce type de services est facturé à l’acte (ou au message), pas sûr que le succès soit au rendez-vous. Un concurrent de taille: Java Bref, c’est sur les services que Microsoft espère tirer son épingle du jeu. Même si la concurrence est très forte. La plate-forme Java est en train de devenir un standard pour les services applicatifs téléchargeables et on connaît les relations tendues entre Sun et Microsoft. Mais pour la firme, cette montée en puissance de Java n’est pas alarmante: “Nous avons nos propres solutions et nous pensons que Windows est suffisant”, souligne Ed Suwanjindar. Du côté de Sun, on pense au contraire que Microsoft sera de plus en plus isolé face au développememt massif de Java sur mobiles dans le monde (250 millions de combines équipés). Pire, Sun estime que Microsoft “dépense beaucoup pour pas grand chose“. Les intéressés apprécieront. La firme annonce égalememt de nouvelles velléites dans le monde de l’entreprise. Outre les Pocket PC et les PDA concus avec HP, Microsoft a dévoilé un nouveau ‘smartphone’ professionnel fabriqué par Motorola. Nouveau combinés Motorola/Windows Le nouveau MPx se présente sous la forme d’un combiné dépliable avec un clavier, un écran tactile et un stylet. Il est Wi-Fi et Bluetooth. De très belle facture, le combiné devrait séduire certainememt les cols blancs. Il sera notamment commercialisé par l’opérateur italien TIM cette année. Pour la France, aucune date de disponibilité n’est donnée. La collaboration avec Motorola, qui a lâché Symbian il y a quelques mois, semble donc se poursuivre. Un autre combiné orienté grand public, le Mpx 100 va être également lancé. Mais pour Microsoft, il s’agit de convaincre d’autres fabricants et opérateurs. Sur ce terrain, les choses avancent lentememt: “Nous travaillons activement et vous verrez de plus en plus de combinés équipés de Windows”, souligne Ed Suwanjindar. Il faut l’espérer pour Microsoft mais pour le moment, aucune grande annonce n’a été faite. Par ailleurs, Microsoft sera-t-il présent sur le marché européen de la 3G qui doit décoller cette année? L’éditeur affirme que oui, sans pour autant donner de détails.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur