Quiz Silicon.fr : Connaissez-vous les OS mobiles ?

Poste de travailSmartphones

Epoc, Palm, Symbian, BlackBerry, MeeGo, iOS, Android, WebOS, Windows Phone… L’histoire des OS mobiles s’inscrit dans une succession de rebondissements rythmés à coups d’innovations technologiques dont nous vous proposons de tester vos connaissances.

A l’instar des OS pour ordinateurs, il existe une pléthore de systèmes d’exploitation pour terminaux mobiles même si, aujourd’hui, seuls quelques noms demeurent. Beaucoup ont disparu (Palm OS puis WebOS) ou en prennent le chemin (Symbian). Les OS mobiles constituent le thème de notre nouveau quiz.

Si les premiers développements remontent à la fin des années 70, il faudra attendre le milieu des années 90 avant d’en voir les premières applications commerciales avec l’arrivée des assistants personnels. Palm, Microsoft, Nokia, etc., se lancent sur ce marché naissant mais ô combien prometteur.

Mais les premiers partis ne sont pas forcément les premiers arrivés. Et l’histoire des OS mobiles est ponctuée de rebondissements propres à l’industrie informatique intimement liée à l’innovation. Symbian (que rachètera Nokia en 2008) introduit le concept d’OS moderne pour smartphone en 2000. Un concept qui sera adapté par nombre de constructeurs (LG, Motorola, Samsung, Nokia, Sony Ericsson, BenQ…). Une première secousse viendra de RIM qui, fort d’une technologie de ‘pager’ lance ses BlackBerry qui se distinguent (notamment) par la capacité à recevoir automatiquement des e-mails. Les entreprises sont séduites.

La révolution iPhone

Mais la révolution éclatera en 2007 avec l’arrivée de l’iPhone d’Apple qui transforme son iPod à écran tactile en smartphone et introduit le concept de store, une boutique en ligne permettant d’installer moultes applications. Un concept qui assure le succès de l’iPhone alors que les terminaux Windows Mobile tentent de reproduire le modèle du desktop pourtant mal adapté aux petits écrans (et néanmoins adoptés par les entreprises). L’iPhone démocratise ainsi l’usage de l’Internet mobile qui entraînera la naissance de l’explosion des données sur les réseaux des opérateurs mobiles.

L’iPhone sera rapidement suivi d’Android, l’OS mobile de Google qui ouvre ses technologies à l’ensemble des constructeurs intéressés. Si le petit robot vert connaît des débuts timides, il évolue rapidement et devient le fer de lance de nombreux constructeurs qui concentrent leur stratégie autour de la plate-forme open source. Une stratégie qui a réussi à Samsung qui détrône le numéro un mondial Nokia début 2012. Quant à Android, il constitue la plate-forme la plus commercialisée des smartphones à ce jour avec plus de 50 % du marché.

Nokia qui, sous pression depuis l’arrivée de l’iPhone, n’a pas réussi à convaincre les consommateurs malgré les évolutions de Symbian OS et les projets parallèles (MeeGo). Son nouveau PDG, Stephen Elop, transfuge de Microsoft nommé à la tête du constructeur en 2010, annonce l’abandon (à terme) de Symbian et s’allie avec son ancien employeur. Une nouvelle génération de terminaux, les Lumia, voit le jour en novembre 2011 sous Windows Phone. Une stratégie par laquelle tant Nokia que Microsoft espèrent remonter la pente et redevenir des acteurs incontournables du secteur des téléphones mobiles. Sans vrai succès à ce jour…

Quiz Silicon.fr : connaissez-vous les OS mobiles ?

crédit photo © Mihai Simonia – shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Êtes-vous un expert du navigateur web Chrome ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur