Le Conseil national du numérique fait-il l’impasse sur le cloud ?

CloudRégulations

L’association professionnelle EuroCloud France déplore que le nouveau Conseil national du numérique (CNN) ne compte aucun membre issu de la filière industrielle du cloud computing.

L’installation récente du nouveau Conseil national du numérique (CNN) ne fait guère l’unanimité…

Qualifié par la Quadrature du net, organisation de défense des droits et libertés des citoyens, d’« obscure commission » appelée à pallier les atermoiements de l’exécutif français sur la neutralité du Net, le CNN peine à satisfaire les attentes de l’association professionnelle EuroCloud France, qui reste cependant favorable à la relance de cette structure.

EuroCloud France s’interroge sur le CNN 2.0

Les 160 acteurs français de l’informatique en nuage réunis au sein d’EuroCloud France se sont déclarés « surpris par la composition du nouveau CNN » mardi 22 janvier par voie de communiqué.

« Alors que le précédent comptait 18 membres, dont quelques rares représentants de l’industrie du cloud computing, le nouveau CNN passe à 30 membres sans aucun acteur reconnu de notre secteur », déplore EuroCloud France.

L’association ajoute craindre « que ce choix traduise une compréhension trop restreinte de ce qu’est l’industrie du cloud computing qui semble se confondre dans l’esprit de nos dirigeants avec les usages numériques (e-commerce, téléchargement, protection des données…) et le marché B2C ».

Or, insiste EuroCloud, « la filière industrielle du cloud computing est d’abord celle d’un marché B2B : c’est en s’appuyant sur les infrastructures du cloud et en utilisant davantage (ses) solutions et services que les entreprises françaises pourront améliorer leur compétitivité […] et être plus offensives à l’exportation ».

Bien que le nouveau CNN, « semble être en contradiction avec des prises de position antérieures de la ministre (Fleur Pellerin) qui convenait de l’importance stratégique du cloud computing », EuroCloud entend maintenir le dialogue en mettant son expertise à disposition de l’entité.

Le Conseil national du numérique, en bref

Le Conseil national du numérique se présente comme une « commission consultative indépendante » lancée sous la précédente majorité (UMP), en 2011, à l’initiative de Nicolas Sarkozy.

Après des incertitudes quant à l’avenir de l’organisation, les missions du CNN ont été redéfinies et étendues par un décret présidentiel du 13 décembre 2012, promu par Fleur Pellerin, ministre en charge de l’Économie numérique au sein du gouvernement de Jean-Marc Ayrault (PS).

Le CNN, qui est appelé à formuler « des avis et recommandations sur toute question relative à l’impact du numérique sur la société et l’économie », peut être consulté par le gouvernement « sur tout projet de disposition législative ou réglementaire dans le domaine du numérique ».

Désormais paritaire, le Conseil est composé de 30 personnalités issues de l’entreprise (médias et communication inclus), la recherche et la société civile, nommées par un décret du 17 janvier 2013.

Au poste de président du nouveau CNN, a été nommé Benoît Thieulin, directeur associé de l’agence La Netscouade et ancien responsable de la campagne Internet de Ségolène Royal, candidate socialiste à l’élection présidentielle 2007. À la tête du CNN, Benoît Thieulin succède à Gilles Babinet et Patrick Bertrand.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire du cloud


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur