Consoles: après la DS, la PSP débarque sur le marché

Régulations

La console portable de Sony a été lancée ce dimanche au Japon. Son concurrent Nintendo aurait déjà écoulé plus d’un million de sa DS en une semaine

La guerre des consoles portables démarre véritablement aujourd’hui. Après le lancement aux Etats-Unis et au Japon de la DS de Nintendo, Sony a lancé sa très attendue PSP ce dimanche au pays du Soleil levant.

Le groupe a commercialisé 200.000 exemplaires de sa première console de jeux portable. Et cette quantité record a été enlevée en quelques heures! Le prix unitaire de la seule console est de 20.790 yens (149 euros au cours actuel), tandis que l’ensemble console et accessoires (sacoche, carte-mémoire, télécommande, batterie de rechange…) coûte 26.040 yens, a précisé le groupe d’électronique. Sony livrera ensuite 300.000 consoles supplémentaires d’ici le 1er janvier 2005 dans l’espoir d’écouler au total 500.000 consoles PSP. Six titres de jeux seront proposés sur le nouveau support UMD (sorte de mini-DVD) de la console PSP et plus de vingt titres avant le 31 décembre, chaque jeu serait vendu entre 3.990 yens et 5.040 yens, selon un communiqué de SCEI. Plusieurs dizaines d’autres titres ainsi que des musiques et vidéos devraient être mis sur le marché japonais début 2005, a ajouté la porte-parole. Car la “force” de la PSP réside dans ses fonctions multimédias: elle fait aussi office de lecteur de vidéos et baladeur audio-numérique au format MP3. Elle sera lancée en Europe et aux Etats-Unis d’ici à mars 2005. A cette date, Sony table sur un chiffre de ventes mondiales de trois millions de consoles PSP. Ce concurrent de taille n’effraie pas du tout la maison mère de Mario. La console DS a fait son entrée le 2 décembre sur le marché japonais. Elle s’est déjà vendue à plus de 500.000 exemplaires dans l’archipel et a franchi le cap du million d’unités aux Etats-Unis depuis sa sortie commerciale le 21 novembre, selon Nintendo. On ne connaît néanmoins ni sa date de sortie, ni son prix en Europe. Nintendo joue la carte de la sérénité (sa base de clientèle est énorme) en soulignant que son produit est dédié à 100% au jeu et procure de nouvelles sensations avec l’écran tactile et le stylet. Pour la firme, la console de Sony semble trop complexe et trop multimédia pour convaincre les joueurs. Sony de son côté peut mettre en avant un écran extra-large et son expérience dans les consoles de salon où il domine le marché depuis presque cinq ans. Résultat des courses dans quelques mois. 200.000 exemplaires vendus en quelques heures

Au japon, quand on est fan, on est fan. Dès dimanche matin, ce 10 décembre, de longues files d’attente se sont formées et des centaines de japonais ont bravé le froid pendant une partie de la nuit pour être sûrs de figurer parmi les premiers possesseurs d’un exemplaire de la console de jeu. Avant le lancement matinal de ce dimanche, quelque 500 PSP avaient trouvé acheteurs auprès de fans qui avaient déboursé, au total, près de 30 millions de yens (216.000 euros) lors d’enchères en ligne le 25 novembre dernier. L’argent était destiné aux victimes du tremblement de terre d’octobre au Japon. Les consoles se sont vendues jusqu’à 13 fois le prix de lancement. Certains Américains n’auront pas eu la patience d’attendre. La semaine dernière, une PSP, fonctionnant en langue japonaise, a été achetée aux enchères, avec un jeu, sur le site d’eBay, au prix de 560 dollars. Le vendeur de la PSP en question n’avait pas encore reçu la console.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur