Consoles: pénurie de PSP au Japon

Régulations

“La production ne suit pas”, concède Sony

Lancée en décembre dernier au Japon, la première console portable de Sony, la PSP connaît un début d’existence difficile. Non pas que les ventes soient mauvaises: 800.000 exemplaires de la machine se sont écoulés en un mois dans l’Archipel. Le problème est que Sony a du mal à répondre à la demande.

“Je dois admettre que les ventes ne sont pas encore très élevées mais la demande est si forte que la production ne suit pas”, concède le directeur général de Sony Computer Entertainment, Ken Kutaragi. La filiale du groupe d’électronique Sony Corp, prévoit donc d’augmenter la production mensuelle de 11%, soit 100.000 unités de plus par mois, pour atteindre 1 million par mois à compter d’avril 2005. La production mensuelle de PSP pourrait atteindre 2 voire 3 millions d’unités à l’avenir, a indiqué Ken Kutaragi, sans détailler de calendrier. La PSP sera mise en vente en Europe et aux Etats-Unis dans le courant du trimestre actuel, mais aucune date précise n’a été avancée par Ken Kutaragi. Mais un lancement en mars semble probable. Sony espère écouler quelque 3 millions de PSP en Europe et aux Etats-Unis d’ici fin mars 2005. Le géant japonais espère battre sur son terrain son grand concurrent Nintendo qui a lancé sa nouvelle DS au Japon et aux USA. La console DS s’est déjà vendue à plus de 500.000 exemplaires dans l’archipel et a franchi le cap du million d’unités aux Etats-Unis depuis sa sortie commerciale le 21 novembre (chiffres de décembre), selon Nintendo. Sony espère faire la différence avec une machine qui n’est pas seulement une console de jeu. La PSP peut en effet lire des vidéos, de la musique, et se connecter au PC pour télécharger des fichiers.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur