Consumérisation de l’IT : Cisco veut gérer le BYOD

DSIPoste de travailVirtualisation

Conciliateur autoproclamé des salariés et des DSI sur fond de BYOD, Cisco enrichit son écosystème de gestion de parcs informatiques et y introduit la dimension du nomadisme avec la solution Identity Services Engine.

La consumérisation va bon train dans les entreprises. Ce constat de Cisco a certes des airs de réchauffé, mais il constitue le fondement, la raison d’être de la solution de gestion globale de parcs informatiques dénommée Identity Services Engine.

À la page du nomadisme, une part croissante des salariés immisce de son propre gré, au sein de son environnement de travail, smartphones, tablettes et ordinateurs portables, de nouveaux terminaux dont le contrôle échappe généralement aux DSI. Les considérations juridiques qui en découlent (intrusion de souches virales sur le réseau, mise en danger d’informations confidentielles) ne semblent pas pour autant freiner ces 70 % d’employés qui admettent enfreindre la politique de sécurité de leur entreprise.

Et pourtant, la révolution s’amorce. À en croire le Gartner, 90 % des organisations toléreront, voire encourageront, à l’horizon 2014, ces pratiques de Bring Your Own Device. À cette échéance, il circulera à l’échelle du globe quelque 50 millions de terminaux mobiles connectés à Internet. Comment adresser, aussi bien au niveau du réseau que du poste de travail et des effectifs humains, les enjeux que soulève un tel tournant ?

Embrasser le spectre du BYOD

Cisco suggère une approche empreinte d’homogénéité, à l’appui des technologies de virtualisation, tout particulièrement la déportation à distance des services applicatifs (cloud) pour en orchestrer une redistribution uniformisée et ainsi résorber les incompatibilités logicielles avec certains systèmes d’exploitation mobiles, tout en s’adaptant aux exigences des différents corps de métier, notamment dans l’exercice collaboratif.

Face au spectre du BYOD, Cisco évoque en effet une différenciation des services centrés utilisateur, mais n’en délaisse pas pour autant les équipes IT. Ainsi, au chapitre de la sécurité, une plate-forme d’authentification centralisée s’allie à une interface d’administration destinée à simplifier le contrôle de l’ensemble des postes de travail.

Parmi les outils complémentaires dédiés au MDM (Mobile Device Management), ScanSafe gère la ségrégation des droits en fonction des politiques d’accès définies au préalable. AnyConnect assure la gestion des accès distants et ASA, la sauvegarde ou l’effacement d’urgence. Avec Unified Wireless Network, qui gère jusqu’à 3000 points d’accès et 30 000 clients, Cisco s’attache également à améliorer les performances des communications sans fil. L’objectif, minimiser les perturbations pour améliorer les conditions d’utilisation des technologies de visioconférence en haute définition multicanal.

Seul composant non encore disponible, Identity Services Engine fera l’objet d’un déploiement au cours de l’été, à raison d’une appliance pour 10 000 terminaux, sur des clusters qui peuvent en regrouper jusqu’à 100 000.

Crédit photo © goodluz – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur