Contenus illicites : Avec Pharos, le gouvernement demande main forte aux internautes

Sécurité

La France a désormais son portail officiel de signalement des contenus illicites sur Internet. Chacun peut déjà y dénoncer les comportements pédophiles ou de corruption de mineur sur la Toile

L’Etat fait un pas de plus dans sa politique de lutte contre la cybercriminalité. Le gouvernement a choisi de mettre en place un portail internet-signalement.gouv.fr qui permet à chacun de signaler les comportements de corruption de mineurs. Dépendant de “Pharos” (Plate-forme d’harmonisation, d’analyse, de recoupement et d’orientation des signalements), il sera chapeauté par le Ministère de l’Intérieur et relié à l’Office central contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC).

Objectif : concentrer la lutte contre la pédophilie en ligne avec l’aide des informations des internautes. A l’image de ce qui a été fait pour les pourriels avec Signal-Spam. Principe louable mais quelles seront les limites de cette plate-forme de “signalement” ?

Car le site promet qu’à l’avenir, il prendra en compte tous les crimes et délits, et non plus seulement les affaires de pédophilie. Pourra-t-on alors dénoncer le voisin téléchargeur pirate avide de liens bittorrent ? Pour le moment, la question reste entière.

On peut cependant lire dans la rubrique “Questions Réponses” que sont concernés : “un comportement illicite, c’est-à-dire qu’il doit être interdit et puni par une loi française. Les contenus ou comportements que vous jugez simplement immoraux ou nuisibles n’ont pas à nous être signalés“. Cela risque de faire du monde…

On sait que le service fonctionne comme un dépôt de plainte anonyme ou pas (sic). Les signalements sont traités par des policiers qui jugeront de leur pertinence. Reste que la mission du site, tout comme les comportements illicites visés, demeurent pour le moment abstraits.

Bon point malgré tout, le site donne des conseils aux parents et aux enfants sur les habitudes et la méfiance qu’il convient d’adopter sur la Toile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur