Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Contour : l’alternative à Istio rejoint la CNCF

« Qui sait ce que nous réserve l’avenir ? » Les contributeurs de Contour* posent la question, en référence aux travaux qu’ils mènent avec leurs homologues d’Istio.

L’un et l’autre projet visent à améliorer la gestion du trafic au niveau de la couche applicative sur Kubernetes.

Istio, qui fonctionne sur le modèle du maillage de services, gère à la fois le trafic au sein des clusters (« est-ouest ») et avec l’extérieur (« nord-sud »). Contour ne couvre que ce dernier aspect. Mais comme Istio, il utilise Envoy en guise de plan de données.

La CNCF accueille Contour

Trouvant son origine chez Lyft, Envoy est aujourd’hui hébergé par la CNCF (Cloud Native Computing Foundation). Contour – initialement développé par Heptio, désormais dans le giron de VMware – vient de le rejoindre sous cette même égide.

La promesse demeure : remplir le rôle de contrôleur ingress permettant d’implémenter Envoy en tant que proxy HTTP inversé. Avec soit l’API Ingress, soit l’API HTTPProxy.

Le fonctionnement est garanti à partir de Kubernetes 1.15. Il est toutefois, en théorie, effectif sur toute version de l’orchestrateur qui prend en charge les CRD (donc à partir de la 1.7).

Que ce soit à travers la non-prise en charge de TLS 1.0, la compression systématique du corps des réponses HTTP ou le niveau de chiffrement, le projet prône une configuration standardisée. Le paramétrage ne doit être qu’un « dernier ressort ». Contour n’agit par ailleurs que de façon minimale sur la couche réseau, bien qu’il le permette, notamment pour les applications qui demandent à gérer directement TLS.

Sur la feuille de route à court terme figurent, entre autres :

  • L’intégration de services d’authentification externes
  • La prise en charge de la limitation de débit
  • La mise à disposition d’un modèle de déploiement Helm
  • Le support du protocole UDP, afin de pouvoir utiliser QUIC

* Contour compte un peu plus de 300 contributeurs, pour une cinquantaine de releases. Adobe est l’un de ses utilisateurs de référence en production.

Illustration principale ©

Recent Posts

NegaOctet se concrétise : quels seront ses premiers usages ?

Le projet « green IT » NegaOctet a officiellement produit ses premiers livrables exploitables. Que…

3 heures ago

Nobelium : un parfum de SolarWinds en France

L'ANSSI attire l'attention sur des campagnes de phishing sévissant en France. Elle les attribue à…

4 heures ago

Hyperconvergence logicielle : la question du rapport qualité-prix

Les offres d'hyperconvergence logicielle dont le Magic Quadrant distingue l'exhaustivité n'apparaissent pas forcément comme les…

5 heures ago

Cinov Numérique : Emmanuelle Roux succède à Alain Assouline

Elue présidente de Cinov Numérique, Emmanuelle Roux affirme le rôle clé des PME de l'IT…

5 heures ago

AWS : une stratégie mainframe qui passe par Micro Focus

AWS lance, en phase expérimentale, un kit de migration mainframe-cloud qui repose sur des outils…

1 jour ago

Arm-NVIDIA : de la Chine aux USA, les barrières se dressent

Aux États-Unis, un nouvel obstacle se dresse face au projet de fusion Arm-NVIDIA. Quelles autres…

4 jours ago