Un contrat à 1,2 milliard d’euros pour Steria

Big DataBusiness IntelligenceCloudSSII

Steria s’attaque à la modernisation de l’administration britannique sur les 10 ans à venir. Son plus gros contrat à ce jour.

Steria va s’inscrire comme un acteur majeur de la réforme de la fonction publique britannique. La SSII française a annoncé, le 1er novembre, la signature d’un contrat majeur avec le gouvernement d’outre-Manche. Evalué à plus d’1 milliard de livre sterling sur 10 ans (près de 1,2 milliard d’euros), il s’agit probablement du plus important contrat du groupe à ce jour.

Steria travaillera avec le Cabinet Office du gouvernement pour transformer les activités de support (back office) des administrations centrales et des agences nationales. Les travaux seront réalisés par la co-entreprise (joint-venture) Shared Services Connected Ltd (SSCL) créée à cet effet.

Big data et BI

Dans un premier temps, SSCL mutualisera les services relatifs aux achats, finances et ressources humaines du ministère du Travail et des Affaires Sociales (DWP), de l’Agriculture (Defra), de l’agence britannique pour l’Environnement (EA) et du UK SBS (fournisseur de services partagés à des centres de recherche). D’autres ministères pourraient souscrire aux services de Steria dans un second temps.

Ces processus communs seront supportés au sein d’une nouvelle plate-forme informatique que la co-entreprise va développer et qui tirera parti de l’expertise de Steria en matière de Big data analytique et de Business Intelligence. Environ 160 000 utilisateurs des 13 organisations concernées seront directement touchées par la nouvelles structure informatique.

Le capital de SSCL sera détenu à hauteur de 75% par Steria et de 25% par le gouvernement britannique. Les 1200 salariés des centres de services des DWP et Defra rejoindront la nouvelle entité. Ceux de UK SBS suivront en 2015.

600 millions d’économies

Baptisé Next Generation Shared Services (NGSS), le programme de réforme de l’administration entend faire économiser entre 400 et 600 millions de livres aux contribuables britanniques.

Avec ce contrat, Steria tire parti de son expertise en matière de services numériques mais aussi de sa spécialité en matière de modernisation informatique des administrations. Par ailleurs, le groupe français s’était fait un nom au Royaume-Uni avec le rachat, en 2007, de la SSII Xansa qui avait modernisé l’organisme de sécurité sociale anglaise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur