Contrat à 1,4 milliard de dollars pour EDS

Cloud

La société de service américaine remporte à nouveau la confiance de l’Etat britannique

On sort le champagne chez EDS. Le groupe américain de services informatiques et d’outsourcing a remporté la prolongation d’un méga-contrat avec l’Etat britannique. Cette fois, il s’agit de fournir des solutions au ministère britannique du Travail et des Retraites. Cet accord devrait permettre à l’entreprise d’augmenter ses revenus de 1,4 milliard de dollars sur cinq ans. EDS avait déjà remporté un contrat supérieur à 1 milliard de dollars en mars dernier avec l’Etat britannique, précisément, le ministère de la Défense: 4 milliards de dollars sur 10 ans. Toujours en mars dernier, le deuxième groupe mondial de services informatiques annonçait qu’il comptait investir un milliard d’euros cette année pour repartir de l’avant. Cet investissement sera notamment utilisé pour mettre en place sa nouvelle stratégie d’alliances. Cette alliance, baptisée ‘EDS Agility Alliance’ est composée d’EDS, de Cisco, de Dell, d’EMC, de Microsoft, de Sun, d’Oracle, de SAP, de Siebel et de Xerox. Il s’agira de

“permettre à ces acteurs de collaborer, sans liens capitalistiques, afin de concevoir la prochaine génération de services informatiques”, explique à la Tribune, Rob Rasmussenn, vice-président d’EDS en charge des alliances. L’objectif est simple: permettre à EDS de regagner des parts de marché notamment face à IBM Global Services. Fin 2004, le groupe annonçait qu’il envisageait de supprimer entre 15 et 20.000 emplois dans le monde, soit 12,5 à 17% des effectifs globaux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur