Nouveau contrat avec Vodafone : Alcatel-Lucent leader des small cells

MobilitéRéseaux

En ouvrant ses marchés mobiles à Alcatel-Lucent, Vodafone confirme l’équipementier français comme premier fournisseur mondial de small cells.

Alcatel-Lucent annonce avoir été choisi par Vodafone comme fournisseur de référence de small cells dans le cadre du Project Spring de l’opérateur britannique. Cela permettra à l’équipementier de répondre aux appels d’offres dans tous les pays couverts par Vodafone avec sa gamme de produits Metro Cell Outdoor. Soit plus de 30 marchés dans le monde pour une cinquantaine de réseaux.

Un partenariat renforcé…

Les small cells proposées par Alcatel-Lucent agrègent réseaux mobiles 4G (LTE) et Wifi. De part leur taille réduite, elles permettent de densifier le réseau mobile de l’opérateur et améliorer la qualité de ses services en rapprochant les points de connexion de l’utilisateur final.

Ce nouveau contrat pour Alcatel-Lucent renforce le partenariat initié depuis plusieurs années avec Vodafone autour de solutions small cells pour les entreprises et les clients résidentiels en copropriété. Récemment, les deux partenaires avaient mené de nouvelles expérimentations aux Pays-Bas sur une nouvelle génération de small cells.

… uniquement dans les small cells

Il y a un an, Alcatel-Lucent remportait le contrat de renouvellement des small cells 3G pour le marché de l’entreprise chez Bouygues Telecom. En octobre dernier, c’est avec Orange que l’équipementier français signait pour distribuer ses agrégateurs. Au total, le portefeuille de small cells d’Alcatel-Lucent compte plus de 115 contrats dans plus de 45 pays. L’équipementier s’inscrit comme le premier acteur du marché.

Si Alcatel-Lucent devient le partenaire de choix dans le cadre du projet Spring, Vodafone a néanmoins porté sa préférence sur ses concurrents Nokia Networks, Ericsson et Huawei concernant la fourniture d’équipements pour ses réseaux macro single RAN dans le cadre de son programme d’investissement de 7 milliards de livres (8,8 milliards d’euros) sur 3 ans. Un programme visant à renouveler et étendre ses infrastructures mobiles 2G, 3G et 4G dans le monde.


Lire également

André Méchaly (Alcatel-Lucent) : « La 4G a besoin des ‘small cell’ »
L’avenir des femtocell passera par les entreprises


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur