Corée du Sud : objection rejetée pour Microsoft

Régulations

Condamné à séparer ses applications, Microsoft a tenté de maintenir Media Player et la messagerie dans Windows. Objection rejetée par la commission anti-trust de la Corée du Sud

Condamné en décembre dernier par la FTC (

Fair Trade Commission), la commission du commerce de Corée du Sud, à séparer ses applications ou à embarquer les produits rivaux dans ses systèmes Windows, Microsoft a tenté de passer en force. Peine perdue, la division anti-trust de la FTC coréenne a confirmé son jugement contre l’éditeur. Plutôt de mauvais augure pour l’appel en cours déposé par Microsoft auprès de la haute Cour de Séoul? Pourtant, Microsoft maintient sa stratégie : “Ce n’est qu’une pièce du processus légal“, a indiqué Oliver Roll, directeur général du marketing de Microsoft en Asie Pacifique. L’argumentation de Microsoft tente de glisser l’intérêt du consommateur. “Notre démarche est liée à l’innovation au service des consommateurs coréens.” L’éditeur affirme que les produits associés à Windows sont bénéfiques pour le consommateur et l’industrie technologique locale, et qu’ils ne bloquent pas la compétition car les coréens peuvent télécharger et utiliser des produits concurrents. “Nous respectons la décision de la ‘Korea Fair Trade Commission’ (et son amende de 32,5 milliards de won, environ 34 millions de dollars). Cependant, Microsoft reste persuadé que nous avons respecté les règles coréennes de compétitivité, et que nous avons mené notre business au profit des consommateurs en Corée.” Mais, comme pour la Commission européenne, les arguments de Microsoft n’ont pas séduit les autorités coréennes. Quelle sera alors la réaction de Microsoft ? Rappelons que l’éditeur a menacé de quitter la Corée du Sud si la FTC maintenait sa position. Une mesure extrême peu probable, la Corée du Sud figure quant même au top 10 des plus gros marchés de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur