Corel rachète Jasc, première étape?

Régulations

Paint Shop rejoint la galaxie Corel. Avec le rachat de l’éditeur Jasc, le groupe canadien, passé sous contrôle américain, lance une nouvelle stratégie d’acquisition tournée vers le marché grand public

Racheté en 2003 par le fonds d’investissements californien Vector Capital Group, Corel semble avoir retrouvé une nouvelle santé. L’éditeur de Corel Draw et de WordPerfect ouvre une phase d’acquisitions.

Premier objectif, migrer en partie de l’infographie professionnelle vers le grand public. Ce marché est en effet considéré comme un nouvel Eldorado par certains éditeurs, qui entendent profiter de la forte progression des ventes d’appareils photo numériques et des ‘photo phones‘. En particulier, le marché de la photo numérique progresse annuellement de 20%, mais surtout 55% des appareils sont livrés avec une suite de logiciels de traitement des images. L’acquisition de Jasc prend ici une tournure stratégique. L’éditeur produit en effet plus particulièrement trois logiciels ou “suites logicielles”, Paint Shop Pro, Paint Shop Pro Studio et Paint Shop Pro Photo Album, qui bénéficient d’une très forte notoriété auprès du grand public, et même des professionnels pour lesquels Paint Shop Pro représente une alternative économique et techniquement accessible à l’‘usine’ PhotoShop d’Adobe. L’encadrement de Jasc et une partie de l’équipe de l’éditeur devraient rejoindre Corel, qui a déjà annoncé que la R&D autour de Paint Shop serait maintenue, et que de nouvelles versions des logiciels de l’éditeur seraient proposées prochainement. “La famille Paint Shop apporte un nouveau et puissant niveau d’entrée sur les produits logiciels de dessin et d’imagerie qui va aider Corel à capturer des millions de nouveaux clients” a indiqué Amish Mehta, CEO de Jasc qui conserve son poste. Dés que l’acquisition sera officialisée fin octobre, Corel pourra se prévaloir d’un portefeuille de 60 millions d’utilisateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur