Coronavirus : Bill Gates plaide pour un confinement des États-Unis

Régulations

Le point de vue de Bill Gates, cofondateur de Microsoft et philanthrope, sur la gestion de la crise liée au coronavirus tranche avec celui de Donald Trump.

Bill Gates, cofondateur de Microsoft et de la Bill and Melinda Gates Foundation, a précisé cette semaine son point de vue sur l’approche américaine de la crise sanitaire mondiale.

Selon lui, faute d’avoir pris la mesure en janvier 2020 de la déflagration à venir, les États-Unis ont tout intérêt à opter maintenant pour un confinement général, plutôt que local uniquement (Californie, New York…). Avec un objectif : endiguer la propagation de l’épidémie liée au coronavirus COVID-19 sur le territoire nord-américain.

« Le message clair [serait] que nous n’avons pas d’autre choix que de maintenir ce confinement et que cela va durer pendant un certain temps », a déclaré l’ingénieur mardi 24 mars lors d’un entretien avec Chris Anderson, administrateur de la conférence TED. « Dans le cas de la Chine, cela a duré environ six semaines, nous devons donc nous préparer », a ajouté Bill Gates. D’après lui, seul un confinement à l’échelle nationale permettrait de freiner la croissance du nombre de cas recencés aux États-Unis dans les prochaines semaines.

Bill Gates vs. Donald Trump

La veille de l’intervention de Bill Gates, Donald Trump plaidait pour une réouverture massive de l’économie américaine d’ici Pâques, qui sera célébrée le 12 avril prochain.

Une échéance jugée irréaliste par Bill Gates. Certes, « rien de tel n’est jamais arrivé à l’économie de notre vivant », a souligné le milliardaire. Mais il est plus aisé « de relancer l’économie et de faire de l’argent » que de « ramener les gens à la vie ». En outre, plus tôt la mise en quarantaine est appliquée, plus vite se fera « le retour à la normale ».

Avec plus de 82 000 cas recensés, les États-Unis sont devenus jeudi 26 mars le pays déclarant le plus grand nombre de personnes infectées par le COVID-19, devant l’Italie et la Chine. Or, en amont de la publication de ces chiffres, Donald Trump déclarait vouloir alléger les recommandations de « distanciation sociale » en fonction d’une évaluation locale des risques.

Mise à jour du 30/03/2020 : le président américain Donald Trump a finalement annoncé dimanche 29 mars prolonger les mesures de distanciation sociale jusqu’à la fin avril 2020.

(crédit photo © Shutterstock)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT