Coronavirus : Microsoft gère une hausse de « 775% » des usages cloud

Mise à jour du 31 mars 2020
Microsoft a corrigé les informations de sa note de blog en précisant que la croissance observée de 775%  des usages sur Teams, sa solution de messagerie collaborative s’appliquait uniquement à l’Italie :  » Nous avons constaté une augmentation de 775% des appels et des rencontres mensuelles des équipes au cours d’une période d’un mois en Italie, où des ordonnances de distanciation sociale et de confinement ont été appliquées. »

————————————————————————————————————————

Microsoft relève une utilisation record du cloud dans un monde impacté par la pandémie liée au coronavirus COVID-19.

Dans une note sur la continuité de son activité, l’équipe de Microsoft Azure, le cloud de la firme de Redmond, fait état d’une « augmentation de 775% » du trafic vers ses services dans les régions du monde qui ont imposé la distanciation sociale ou le confinement.

Les services adaptés au travail à distance font partie des plus sollicités.

Teams, Power BI, Virtual Desktop

Pour Teams, Microsoft revendique désormais plus de 44 millions d’utilisateurs actifs par jour (soit 12 millions de plus au quotidien) sur sa plateforme collaborative. La semaine du 16 mars 2020 (celle de l’annonce du confinement en France) ces utilisateurs ont généré plus de 900 millions de minutes d’appels et de réunions chaque jour via Teams.

Par ailleurs, l’utilisation de Windows Virtual Desktop, espace de travail virtualisé fourni par Microsoft sur Azure, aurait plus que triplé sur la période.

Quant à l’utilisation de l’outil d’analyse avancée de données Power BI par des grands comptes publics (dont le gouvernement US), elle a bondi de 42% en une semaine, selon la multinationale.

Des restrictions temporaires

« Notre priorité absolue reste de soutenir les organismes de santé et de sécurité essentiels et de veiller à ce que les travailleurs à distance demeurent opérationnels grâce aux fonctionnalités clés de Teams », a déclaré l’équipe de Microsoft Azure.

Ses membres ont ajouté : « nous mettons en œuvre quelques restrictions temporaires conçues pour équilibrer la meilleure expérience possible pour tous nos clients. Nous avons limité les offres gratuites afin de prioriser la capacité des clients existants. Nous avons également établi des limites sur certaines ressources pour les nouveaux abonnements. »

D’autres fournisseurs de services cloud ont affiché l’objectif d’assurer la continuité de leurs services en toute circonstance… ou presque.

(photo d’illustration © Microsoft)