Pour gérer vos consentements :
Categories: Composants

Cortex-A12 : le CPU ARM milieu de gamme ultra performant

Destiné aux tablettes et smartphones de milieu de gamme, le processeur Cortex-A12 a été présenté hier par ARM avec deux nouvelles propriétés intellectuelles (IP) : le Mali-T622 et le Mali-V500.

Selon la société britannique, le marché des terminaux mobiles de milieu de gamme devrait dépasser celui des modèles haut de gamme dès 2015 avec 580 millions d’unités.

Cortex-A12 : 40% plus performant que Cortex-A9

Le processeur Cortex-A12 est annoncé 40% plus performant qu’un processeur Cortex-A9, soit l’architecture que l’on trouve par exemple dans le Samsung Exynos 4412 du Samsung Galaxy S3.

Il apporte des fonctionnalités telles que la virtualisation. Et s’il équipera des smartphones et des tablettes dès 2014, il devrait également trouver sa place dans des set-top-boxes.

De surcroît, il est compatible avec la technologie big.LITTLE d’ARM et pourra donc être associé à des cœurs Cortex-A7 au sein d’une même puce.

Cette technologie permet d’optimiser l’utilisation des ressources matérielles afin de minimiser la consommation électrique. Pour l’heure, elle est utilisée dans l’Exynos 5 Octa qui équipe certaines versions du Samsung Galaxy S4.

Le Mali-V500 supporte la 4K

Parallèlement au CPU Cortex-A12, ARM a également annoncé un nouveau GPU Mali avec le Mali-T622 et un nouveau moteur vidéo avec le Mali-V500.

Ce dernier peut intégrer de un à plusieurs cœurs au gré des performances demandées. Avec un coeur, il permet d’encoder et de décoder des vidéos 1080p à 60 ips tandis que plusieurs coeurs sont capables de traiter des vidéos Ultra-High Definition 4K à 120 ips.

TrustZone pour le moteur vidéo

L’IP vidéo supporte également les extensions de sécurité TrustZone développées par Trustonic permettant d’exécuter des applications sensibles sur un processeur virtuel séparé (trusted world). Cela offre une possibilité de contrôle des droits numériques associés à différents types de contenus.

Le GPU Mali-T622 consommerait 50% moins d’énergie que les GPU Mali-T600 de première génération. Capable d’afficher de la 3D grâce à OpenGL ES 3.0, il supporte également les API Renderscript et OpenCL.

Une armada optimisée

Ces trois nouvelles IP sont optimisées en termes de puissance, de performance et de surface de silicium.

ARM de préciser que ses outils et librairies sont adaptés dans un processus d’optimisation et sont compatibles avec ces nouvelles IP.

POP IP, qui est compatible avec les process 28 nm, contient Artisan physical IP qui sont des librairies logiques et des mémoires.

ARM DS-5 toolchain permet de développer et d’optimiser du code pour le CPU Cortex-A12 et le GPU Mali-T622.

Avec le processeur Cortex-A12 et le GPU Mali-T622, ARM entend dominer encore un peu plus le monde de la mobilité qui se tournera majoritairement vers les produits de milieu de gamme dès 2015.

Recent Posts

Pistage : les navigateurs ne s’attaquent pas qu’aux cookies

Dans la lignée de Brave, Firefox met en place un mécanisme de filtrage de certains…

14 heures ago

Open Source : la Fondation Linux veut normaliser l’accès aux DPU

L’effort porte sur la standardisation de la pile logicielle prenant en charge les processeurs de…

16 heures ago

vSphere+ : qu’y a-t-il dans la vitrine multicloud de VMware ?

VMware a structuré une offre commerciale favorisant l'accès à des capacités cloud à travers vCenter.…

16 heures ago

Le PEPR cybersécurité prend forme : les choses à savoir

Le PEPR rattaché à la stratégie nationale de cybersécurité a connu une forme d'officialisation la…

21 heures ago

ESN : Numeum s’étoffe et précise ses priorités

Numeum, qui réprésente les ESN et éditeurs de logiciels en France, a précisé sa feuille…

2 jours ago

HPE Discover 2022 : Red Hat rejoint l’écosystème GreenLake

OpenShift, RHEL, Ansible... Red Hat va proposer une version sur site avec paiement à l'usage…

2 jours ago