Coup de balai à la tête d’EADS : Noël Forgeard est débarqué

Cloud

Noël Forgeard est remplacé par Louis Gallois (SNCF) à la tête d’EADS, Gustav Humbert par Christian Streiff (Saint-Gobain) à la tête d’Airbus

Désormais il y a une ligne managériale extrêmement claire. Il y a des patrons aux commandes“. Thierry Breton, ministre français des Finances, a résumé en ces quelques mots des semaines de négociations pour mettre fin au ‘scandale’ EADS.

Depuis l’annonce, le 13 juin dernier, de nouveaux retards sur la livraison du très gros porteur Airbus A380, les patrons d’EADS et d’Airbus sont sur la sellette.

Noël Forgeard à la tête d’EADS et Gustav Humbert à la tête d’Airbus ont-ils anticipé l’annonce en réalisant leurs stock-options ? Ce sera à la justice de répondre à cette question si l’enquête se prolonge.

En revanche, la négociation avec les principaux actionnaires d’EADS – l’allemand DaimlerChrysler et le français Lagardère – que Thierry Breton s’était engagé à faire aboutir très rapidement, viennent de se terminer par la ‘démission’ des deux protagonistes.

Dimanche soir (25 juin), nous avions arrêté les pistes[avec les dirigeants des deux groupes]. C’est la proposition d’EADS qui a été retenue (?) L’Etat a respecté le choix des actionnaires.”

Noël Forgeard est donc remplacé par Louis Gallois, l’actuel président de la SNCF, à la tête d’EADS. L’allemand Gustav Humbert est remplacé par Christian Streiff, un ancien de Saint-Gobain, à la tête d’Airbus.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur