Coupe du monde 2018 : la Chine démantèle un réseau de jeu basé sur les crypto-monnaies

Les autorités chinoises ont fermé un réseau de jeu en ligne qui avait accumulé 1,5 milliard de dollars de paris sur des matches de la Coupe du monde en utilisant des crypto-monnaies comme l’ethereum, le bitcoin et le litecoin.

Coup de filet

La police de la province du Guangdong, une province du sud de la Chine, a déclaré qu’elle avait interpelé six personnes soupçonnées d’être derrière ce réseau de jeux, selon le China Morning Post.

Il faut dire, qu’exception faite des loteries nationales, les jeux impliquant des paris sont interdits en Chine.

Ce réseau de jeux illicite est considéré comme le premier crime impliquant des crypto-monnaies relatif à un événement sportif majeur.

Témoignage de l’ampleur qu’il avait pris, les forces de l’ordre de la province de Guangdong ont déclaré que pendant ses huit mois d’activité, le site a attiré environ 330 000 utilisateurs de plusieurs pays différents.

Un système de Ponzi

Le site en question aurait eu recours à plus de 8 000 opérateurs récompensés par des commissions suite au recrutement de nouveaux membres dans un schéma décrit comme un système de Ponzi.

La Chine voit d’un mauvais oeil les crypto-monnaies, que le pays considère comme une échappatoire possible pour le paiement d’impôts et donc une réelle menace pour son pouvoir.

Le combat de la Chine contre les crypto-monnaies

Cette aversion pour les crypto-monnaies s’est traduite en 2017 par la fermeture de toutes les plateformes d’échanges de crypto-monnaie.

La Chine a aussi banni les ICO ( Initial coin offering).

Le gouvernement estime que les crypto-monnaies pourraient avoir une influence déstabilisante sur l’économie chinoise.

Tous ces efforts semblent avoir porté leurs fruits car la banque centrale chinoise a annoncé que les échanges entre le yuan et le Bitcoin représentent maintenant moins d’un pour cent des échanges de Bitcoin dans le monde.

Le phénomène des cercles de jeux durant cette coupe du mine a été coupé dans son élan en Chine par les efforts des autorités.

Ainsi, à elle seule, la police du Guangdong a déclaré avoir arrêté un total de 540 suspects de plus de 20 cercles de jeu pour mettre un coup d’arrêt aux paris de la Coupe du monde.

Recent Posts

Cloud : 2021, une année faste pour Alibaba Cloud et ses rivaux ?

En 2021, le marché du cloud public hyperscale devrait atteindre de nouveaux sommets. Alibaba Cloud…

12 heures ago

Exadata : Oracle pousse la génération X8M sur son cloud public

Oracle rend la plate-forme Exadata X8M accessible sur son cloud public, peu après l'avoir ouverte…

14 heures ago

Emploi IT : le Covid-19 perturbe les recrutements

Le volume d'offres d'emploi cadre informatique sur le site de l'Apec a reculé de 37%…

17 heures ago

Être DPO en 2020 : quelle réalité ?

Budgets, reconnaissance, rémunération... Deux enquêtes gouvernementales réalisées à un an d'intervalle illustrent l'évolution du métier…

19 heures ago

Windows 10 : des web apps Office installées sans préavis

Des utilisateurs de Windows 10 ont constaté que Microsoft avait profité d'une mise à jour…

21 heures ago

{Photos} – Assises de la sécurité 2020 : une 20ème édition de résilience

En pleine pandémie de Covid-19, les Assises de la sécurité se sont tenues à Monaco.…

3 jours ago