Un courtier arrêté pour fraude massive sur des actions Apple

Régulations

Après avoir menti sur l’achat de 1,6 million d’actions Apple, un courtier a été arrêté mardi aux États-Unis pour avoir entraîné dans le rouge son ex-employeur : Rochdale Securities.

Soupçonné d’avoir orchestré un achat non autorisé d’actions Apple dans l’espoir de s’enrichir rapidement, un ancien collaborateur de la société de courtage Rochdale Securities a été arrêté mardi 4 décembre aux États-Unis par le FBI.

Une fraude qui valait 1 milliard

Selon une plainte pénale déposée devant un tribunal fédéral, David Miller, 40 ans, habitant de l’État de New York, aurait effectué un achat de 1 625 000 actions Apple, le 25 octobre dernier, en amont de la publication des résultats trimestriels du groupe informatique. L’achat équivaut à 1 milliard de dollars.

David Miller a expliqué à sa hiérarchie exécuter l’ordre d’un client. Quand l’action Apple a baissé, le client a affirmé que l’ordre passé en son nom concernait uniquement 1 625 actions de la firme de Cupertino. Le trader, de son coté, a prétendu avoir fait une erreur…

Rochdale, qui portait le risque lié à la transaction opérée par son collaborateur, s’est retrouvée avec plus de 1,6 million d’actions Apple en trop. L’établissement a revendu ces titres, mais a enregistré une perte d’environ 5 millions de dollars.

Libéré sous caution de 300 000 dollars, David Miller risque jusqu’à vingt ans de prison.

L’affaire et l’insatiabilité des marchés ont influencé la chute du titre Apple hier. Mercredi soir à Wall Street, l’action a perdu 6,4 %, à 538,79 dollars, soit son niveau le plus bas depuis la fin 2011.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – L’histoire des ordinateurs Apple en 20 questions


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur