20 milliards de dollars par an pour lutter contre le spam

RégulationsSécurité

L’étude du Journal of Economic Perspectives revoit considérablement à la baisse les dépenses liées à la lutte anti-spam.

Au niveau mondial, les entreprises dépenseraient jusqu’à 20 milliards de dollars par an pour lutter contre les courriers électroniques non sollicités (spams) et les communications en ligne indésirables associées. Une estimation tirée d’une étude publiée cet été 2012 par le Journal of Economic Perspectives (AEA) qui comprend la main d’oeuvre informatique, et les dépenses matérielles et logiciels.

Deux poids, deux mesures

Le coût total du spam pour l’utilisateur final tel qu’estimé par les auteurs de l’étude lorsque tous deux travaillaient pour Yahoo!, Justin Rao (Microsoft Research) et David Reiley (Google), est donc bien moins élevé que celui estimé en 2005 par Ferris Research*. A savoir 50 milliards de dollars pour l’année 2005, le double en 2007 et 130 milliards en 2009.

Comment expliquer une telle différence ? MM. Rao et Reiley déclarent dans leur étude avoir révisé à la baisse le temps dévolu par l’utilisateur final à la lutte contre le spam, ainsi que le nombre de spams qui atteignent effectivement les boîtes de réception des utilisateurs. Ainsi, selon les chercheurs, sur les 90 milliards de spams envoyés à travers le monde en 2010 (source : Symantec), 1,2 % d’entre eux auraient atteint les utilisateurs.

Quant au chiffre d’affaires des spammeurs, il ne dépasserait pas les 200 millions de dollars par an.

*Ferris Research « The Global Economic Cost of Spam » 2005.


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur