Couverture 4G : Orange et Bouygues mangent leur pain blanc

4GMobilitéOperateursRéseaux

En décembre, Orange et Bouygues Telecom ont activé plus de sites 4G qu’ils n’en ont déployés de nouveaux.

Le taux de déploiement des sites 4G a ralenti en décembre en France. Avec 18 699 sites LTE autorisés par l’ANFR (Agence nationale des fréquences) au 1er janvier 2015, la progression est limitée à 1,3% par rapport au 1er décembre, contre 2% précédemment. Les 15 424 sites réellement exploités (à travers 18 345 antennes allumées, +3%) marquent pour leur part une hausse de 2,7%.

La progression plus rapide des sites exploités par rapport à celle des sites autorisés s’explique notamment par le dynamisme d’Orange et Bouygues Telecom sur le terrain. Les deux leaders de la couverture 4G en métropole ont activé plus d’antennes qu’ils n’ont équipé de nouveaux sites : 109 contre 36 pour Orange ; 61 contre 14 pour Bouygues. « Au total, Orange et Bouygues Telecom ont mis en service l’essentiel de leurs sites 4G autorisés, respectivement 91 % et 89 % de leurs sites », commente l’ANFR.

La 4G débarque outre-mer

A contrario, Numericable-SFR (désormais) et Free disposent d’une marge de manœuvre plus large pour étoffer leur réseau 4G en 2015. Avec 2 840 sites exploités pour 4 044 autorisés, SFR a mis en service 70% de son parc. Et 51 % chez Free avec respectivement 2 099 et 4 150 sites. Largement en deçà de 82%, soit le rapport moyen sites exploités/autorisés. Leurs capacités de couverture de la population restent néanmoins un cran en dessous de celle de leurs concurrents. Orange aligne 7 632 sites déployés pour 6 922 en service contre respectivement 7 262 pour 6 453 du côté de Bouygues.

Concernant la répartition des réseaux, le nombre de sites 2600 MHz autorisés (12 181) progresse moins vite (+1,1%) que celui des points de connexion 800 MHz et 1800 MHz (+ 1,5% chacun). Ces deux technologies alignent respectivement 9 842 et 6 885 sites. Notons que, jusqu’alors exclusivement exploitée par Bouygues Telecom, la bande de fréquences de 1800 MHz se voit renforcée par l’arrivée d’un nouvel acteur. L’opérateur OPT Nouvelle Calédonie a déployé 75 sites dans la bande des 1800 MHz, dont 31 aujourd’hui en services. OPT marque ainsi l’arrivée de la 4G outre-mer.


Lire également
Couverture 4G : Free rattrape SFR sur les antennes « activables »
Le déploiement de la 4G repart à la hausse en France
4G : la France va-t-elle rattraper la Corée ?

crédit photo © Detchart Sukchit – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur