Crash du serveur Microsoft WGA : la fiabilité en question ?

Régulations

La chute du serveur permettant l’authentification des
versions de Windows, le fameux Windows Genuine Advantage, ou WGA, soulève une
polémique

L’avarie sur le serveur WGA, qui a frappé Microsoft durant le week-end du 25 au 26 août, pose le problème de la fiabilité des services de la firme de Redmond. Du coup, presse spécialisée et analystes du secteur s’interrogent :“les services en ligne de Microsoft sont-ils toujours fiables?” Et cette panne est d’autant plus inadmissible, que le programme WGA qui a pour mission de limiter le piratage des OS de Microsoft n’a pas réellement rempli sa mission… L’éditeur reconnaît d’ailleurs volontiers que ce système réalise trop de faux positifs, de l’ordre de 22%… Le “black-out” qui a frappé pendant 19 heures le serveur WGA de Microsoft montre qu’il existe encore de nombreuses failles dans le processus de mise à jour proposé par Redmond. Rappelons que ce problème technique a provoqué l’envoi de messages erronés à des utilisateurs de Windows XP et de Vista. Le système d’authentification des versions ne fonctionnant pas, les utilisateurs légitimes ont été fichés comme des pirates et, après 19 heures d’attente, ils ont été contraints de se reconnecter afin de procéder à une revalidation de leur configuration logicielle. Les victimes de cette panne matérielle -selon Microsoft il s’agit d’un problème de serveur- n’ont pas pu télécharger les mises à jour notamment pour l’OS Vista. Qui plus est, les victimes utilisant l’OS Vista se sont retrouvées avec une version bridée de l’OS, l’interface graphique Aero des versions présumées pirates a en effet été désactivée.

Conséquence de cet important bogue signalé pour la première fois par Comput erWorld, les commentaires des utilisateurs de Windows ont littéralement submergé les forums du groupe avec pas moins de 450 messages dont certains ont été lus par 45.000 personnes. Du coup, la question mérite d’être posée. La firme américaine a-t-elle réellement la capacité d’assurer la mise en place d’un processus de validation des OS? Pour l’instant, la réponse est plutôt négative, car avec cette nouvelle affaire, il semble évident que l’éditeur n’a pas été capable d’anticiper la panne de ce week-end. Alors le principe de redondance, supposé garantir la continuité du service, est-il négligé par Redmond? Dans tous les cas, pour l’utilisateur qui a eu le malheur de lancer le processus alors qu’il allait prendre l’avion et qui n’a pas pu relancer la procédure avant deux jours, la réponse est claire… D’ailleurs, le ton des messages visibles sur les forums, va dans ce sens, les usagers de Microsoft grognent : “c’est scandaleux, à cause de cette panne je n’ai pas pu terminer mon travail”, ou bien encore :” je suis développeur et je n’ai pas pu accéder à la mise à jour de DirectX sous prétexte que la version de mon OS était piratée…” D’après un document publié par Microsoft lundi 27 août, près de 12.000 systèmes ont été touchés…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur