Cray à la dérive, IBM marche sur ses plates-bandes

Régulations

Le constructeur de super calculateurs Cray recule avec les investissements militaires? tandis qu’IBM annonce la signature d’un contrat avec le ministère américain de la Défense !

Voici plusieurs trimestres que Cray Research, le spécialiste déchu des calculateurs, est en repli. Et ce n’est pas le deuxième trimestre 2004 qui va changer la donne !

Le chiffre d’affaires trimestriel du groupe a été divisé par trois en un an, passant de 61,8 millions à 21,7 millions de dollars. Dans ces conditions, le résultat net du groupe encaisse une perte de 54,5 millions de dollars, contre un bénéfice de 7,9 millions un an plus tôt. Selon Jim Rottsolk, la perte est imputable au rachat d’OctigoBay. Mais le CEO de Cray fait aussi le constat de la faiblesse du marché de la Défense, ainsi que selon lui le report d’un gros contrat. S’agit-il du contrat signé par IBM ? Big Blue annonce en effet la fourniture au ministère américain de la défense d’un super ordinateur destiné aux prévisions météorologiques et aux simulations de guerre. 368 serveurs seront connectés afin de cumuler la puissance de 3000 processeurs PowerPC 64 bits, pour un pic de calcul à 20 teraflops, sous système d’exploitation AIX, l’UNIX maison d’IBM. En tous cas, Cray a révisé son objectif de chiffre d’affaires pour 2004 à 200 millions de dollars, et annonce un plan de réduction des coûts de 20 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur