Pour gérer vos consentements :

Cray et Atos basculent leurs supercalculateurs vers les Xeon Scalable

Hier, Intel a présenté ses processeurs pour serveurs de nouvelle génération, les Xeon Scalable. Voir à ce propos nos deux articles « Les Xeon Scalable d’Intel partent à la conquête des datacenters » et « Toutes les gammes Xeon Scalable résumées en une page ». Bien évidemment, les constructeurs de serveurs vont rapidement proposer des gammes de machines pourvues de ces nouveaux Xeon. Ce sera aussi le cas des spécialistes du monde HPC.

Cray les intègre ainsi dès aujourd’hui à ses supercalculateurs XC50. Et pour cause, puisque les Xeon Scalable apportent plusieurs avantages clés pour le HPC. Primo, ils intègrent des unités de traitement vectoriel AVX-512, ce qui en fait des Xeon Phi survitaminés. Secundo, ils proposent des entrées sorties boostées, et une bande passante mémoire largement améliorée (jusqu’à 6 canaux de DDR4-2666). Mais, surtout, la présence de connecteurs Omni-Path sur les Xeon Scalable F permet de disposer de liens natifs à 100 Gb/s. Un élément fondamental pour des supercalculateurs, qui s’appuient massivement sur le concept de Fabric.

Le GENCI aura son supercalculateur en Xeon Scalable

Cray n’est pas le seul à avoir cédé aux sirènes des Xeon Scalable. Atos annonce lui aussi l’adoption de ces puces de nouvelle génération.

« Optimisé pour les ordinateurs de classe exascale, le nouveau processeur évolutif Intel Xeon a été intégré au serveur à lames Bull Sequana X1120, l’un des supercalculateurs de dernière génération d’Atos, livré prochainement au GENCI (Grand Équipement National de Calcul Intensif) et qui comptera un total de 124.700 cœurs », indique la société dans un communiqué.

À lire aussi :
Intel dévoile les processeurs Core X-series, proposant de 4 à 18 cœurs
Résultats : Samsung pourrait dépasser Apple et Intel sur Q2 2017
Top départ pour les Epyc 7000 d’AMD

Crédit photo : © Oak Ridge National Laboratory

Recent Posts

Cambridge Analytica, le retour : Zuckerberg poursuivi aux États-Unis

Un procureur américain considère Mark Zuckerberg personnellement responsable des conséquences de l’affaire Cambridge Analytica sur…

2 jours ago

ITSM : EasyVista change avec Patrice Barbedette CEO

Patrice Barbedette (ex-Oracle) pilote la nouvelle phase de croissance d'EasyVista en Europe et à l'international,…

2 jours ago

Gestion de données : Databricks muscle sa direction juridique

Databricks a recruté sa responsable juridique et vice-présidente chez DocuSign pour soutenir l'exigence de conformité…

2 jours ago

Microsoft Build 2022 : beaucoup d’IA…et du Metavers au menu

A l’occasion de Build, sa conférence annuelle dédiée aux développeurs, Microsoft a fait la part…

2 jours ago

Taxe GAFA : pas avant 2023…au mieux

Très attendue, la réforme de taxation internationale des géants du numérique - dite taxe GAFA…

2 jours ago

DevOps : GitLab 15 parie gros sur l’observabilité

Avec la v15 de sa plateforme, GitLab ambitionne d'améliorer sa proposition de valeur dans la…

2 jours ago