Création d’entreprises: les télécoms reprennent leur souffle

Régulations

Les technologies innovantes créent plus d’entreprises que les autres secteurs. Et l’activité télécoms fait le meilleur score. Une enquête de l’Insee à l’occasion du Salon des Entrepreneurs

Le secteur des technologies innovantes regorge encore d’entrepreneurs motivés et dynamiques. En 2004, le nombre d’entreprises nées des technologies de l’information, des produits pharmaceutiques et de la biotechnologie, a crû de 23%, constate l’Insee. Et, déjà, 2003 avait été prolixe. Ce sont les services de télécommunications qui décrochent la palme avec une croissance de création d’entreprise de +36%. Les technologies de l’information continuent donc de représenter un terrain plus attractif que les autres. C’est ainsi qu’en 2004, 28% des 320.000 néo-entrepreneurs ont choisi Internet ou l’informatique, au détriment de la construction, de l’immobilier ou encore des services aux personnes, d’après l’APCE, l’agence pour la création d’entreprises. «

Les entrepreneurs dans les nouvelles technologies se mobilisent autour d’idées nouvelles» explique François Hurel, délégué général de l’APCE. «Ils créent autant d’emplois que les autres, et leurs entreprises évoluent de manière comparable.» Quatre entreprises sur cinq démarrent sans salarié. Néanmoins, elles finissent par créer environ deux emplois chacune, toujours d’après la même agence. Au bout de cinq ans, 38% de celles qui poursuivent leur activité ont grossi. Mieux, elles sont de plus en plus nombreuses à résister : la moitié des jeunes pousses soufflent leurs cinq bougies. Quant au profil de l’entrepreneur, l’APCE le décrit comme un homme de 39 ans, le plus souvent diplômé, et motivé par un fort sentiment d’indépendance. Une fois sur trois, d’ailleurs, il n’en est pas à son coup d’essai. Small is beautiful !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur