Pour gérer vos consentements :
Categories: Régulations

Création d’une agence mondiale de solidarité numérique à Lyon

Bravo Lyon! Nous n’avons pas les JO de 2012, mais au moins nous disposons dans l’Hexagone d’une ville courageuse qui souhaite contribuer à son échelle à la réduction de ce que l’on nomme

« la fracture numérique mondiale ». Suite au succès du « Sommet de Lyon » (lire nos articles) organisé en décembre 2003, qui a débouché sur la mise en place du fonds mondial de la solidarité numérique, le sénateur maire de la ville, Gérard Collomb, a annoncé « la création d’une agence mondiale de solidarité à Lyon » Lors d’une conférence de presse il a expliqué : « Cette agence doit être capable, d’être un acteur du Fonds de solidarité numérique, d’instruire les dossiers, d’apporter des réponses numériques et de faire vivre le fonds. » En quelque sorte elle va avoir le difficile rôle de fédérer un pole d’expertise mondiale efficace. Elle sera dirigée par Louise Lassonde, responsables des programmes de solidarité numérique internationale à l’Unitar, l’institut des Nations Unis pour la formation et la recherche. « Les projets liés aux infrastructures seront exclus, car il existe des financements spécifiques. De même, les dons de matériels ne posent en général pas de problèmes, les fabricants y sont assez favorables » a-t-elle précisé à l’AFP. L’agence est statutairement associée au Fonds de Solidarité Numérique à travers le Comité scientifique du Fonds auquel, elle apportera un appui intellectuel et méthodologique . L’Agence développera son action autour de deux grands axes -Un rôle d’information pour la prise de décision : son rôle consistera à offrir des services d’information et de veille sur le développement de la « Société d’Information ». Pour cela, elle organisera des réunions, des débats et proposera des analyses prospectives. -Expertise et accompagnement : elle procédera à l’évaluation des facteurs clé de succès, accompagnera les porteurs de projets et facilitera leur mise en réseau. L’Agence aura son siège à Lyon et devrait être opérationnelle dés le début de l’année 2006.

Recent Posts

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

43 minutes ago

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

2 heures ago

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

7 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

23 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

1 jour ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

1 jour ago