Creative propose les premières tablettes ARM compatibles avec l’OpenCL

CloudOS mobilesTablettes

Peu intéressantes sur le papier, les tablettes de Creative ont toutefois un atout caché : une puissance de calcul qui les met au niveau des machines de bureau.

Depuis quelques jours, l’annonce de la sortie de tablettes Android signées Creative fait le tour du web. Économiques (entre 250 euros TTC et 320 euros TTC, suivant les modèles), les ZiiO 7 pouces et 10 pouces semblent ne pas avoir convaincu les spécialistes du monde IT. Il est vrai que leur dalle tactile résistive (sans support du multitouch) et la présence d’une version ancienne d’Android (la 2.1) jouent en la défaveur de ces tablettes.

Toutefois, il est un point que nombre de sites ont oublié de signaler : les ZiiO adoptent un processeur maison, le ZMS-08 de ZiiLabs. Ce composant est architecturé autour d’un cœur ARM Cortex-A8 cadencé à 1 GHz, épaulé par diverses technologies propres à la compagnie et proposant un large support des codecs audio et vidéo. Il permet également de décoder et d’encoder les flux vidéo en H.264 haute définition (720p et 1080p). Enfin, il supporte l’OpenGL ES 2.0.

Classique, cette puce se démarque toutefois de la concurrence de par la présence d’un ensemble de 64 unités de calcul, le StemCell Computing Array, capable d’effectuer des traitements sur des nombres entiers ou flottants (en simple précision). C’est cet ensemble qui assure les tâches de traitement multimédia et 3D. Il est également utilisable dans le cadre de calculs classiques, tout comme le serait un GPU (processeur graphique). À cet effet, un support de l’OpenCL est en cours de finalisation.

La firme ne donne pas de précisions concernant la puissance de calcul de cet ensemble, toutefois, le ZMS-05 proposait un StemCell Computing Array composé de 24 unités de calcul cadencées à 666 MHz, pour une puissance totale de 32 000 MIPS et de 8 gigaflops. Nous pouvons donc estimer que la puissance cumulée des 64 unités (à priori cadencées à 1 GHz) du ZMS-08 se fixe à environ 128 000 MIPS et 32 gigaflops.

Voilà qui rend tout à coup les tablettes de la compagnie bien plus intéressantes. Seul problème pour Creative, les puces de ZiiLabs étant aujourd’hui les seuls composants ARM proposant un support de l’OpenCL (en attendant les futurs Tegra de NVIDIA), il est peu probable que les développeurs soient tentés de proposer des applications Android utilisant cette technologie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur