Croissance solide pour les serveurs

Réseaux

Une étude d’IDC sur les ventes de serveurs: IBM reste le numéro un du secteur. Et le Gartner Group confirme une progression de 5% du marché

La demande pour les serveurs reste forte. Selon l’institut d’études IDC, le chiffre global des ventes de serveurs au deuxième trimestre s’est établi à 12,2 milliards de dollars, soit une progression de 5,6% sur un an. Même tonalité de la part du cabinet Gartner, qui donne le chiffre de 12,1 milliards, soit une croissance de 4,7%. IDC observe que les serveurs sous Linux continuent leur percée avec une progression de 45,1% sur un an en termes de chiffre d’affaires. Dans le même temps, les serveurs Unix souffrent, puisque sur la période, les livraisons de ces équipements ont baissé de 8,7% même si les revenus sont en progression de 2,5%. Globalement, IBM voit sa part de marché reculer de 0,5 point à 31,9% mais reste le leader incontesté du secteur. Ses ventes sur le trimestre ont totalisé 3,89 milliards de dollars. HP conforte sa deuxième place avec ds ventes en hausse de 11,5% à 3,48 milliards de dollars. Sa part de marché passe en un an de 27 à 28,5%. Sun se replie. Sa part est de 11,3% contre 12,5% il y a un an. Ses ventes sont en baisse de 5,3% à 1,37 milliard de dollars. C’est le seul constructeur subissant une baisse de ses ventes, selon IDC. Dell au contraire est celui dont les ventes ont le plus progressé: +22,3% à 1,28 milliard de dollars. Sa PDM est désormais de 10,5% contre 9,1% il y a un an. Enfin, loin derrière, Fujitsu Siemens affiche une part de marché en progression de 0,1 point à 2,5%. Ses ventes ont généré 300 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur