Crypto-monnaies : Bitmain a la mine des mauvais jours

BlockchainComposantsPoste de travail

Dans une mauvaise passe, Bitmain, le spécialiste des machines de minage de crypto-monnaies à base d’ASIC, a dû se résoudre à fermer son centre de recherche basé en Israël.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La société chinoise Bitmain a fermé Bitmaintech Israel, son centre de développement créé il y a deux ans à Ra’anana, selon la publication économique israélienne Globes.

Balloté par le cours des crypto-monnaies

Les 23 employés du bureau seront licenciés et le vice-président de Bitmain, Gadi Glikberg, qui dirigeait le centre, va également quitter l’entreprise.

Pour justifier cette fermeture, Bitmain impute ces licenciements au marché baissier prolongé des crypto-monnaies qui a débuté au début de l’année et qui a empiré de mois en mois.

Si Bitmain est spécialisé dans le développement et la fabrication d’équipements pour le minage de crypto-monnaies, le bureau israélien avait aussi concentré ses efforts sur le développement du pool d’exploitation minière Connect BTC et de l’intelligence artificielle (IA) utilisée dans le projet «Sophon» de Bitmain.

C’est un revirement stratégique puisqu’en juillet dernier, Bitmain envisageait de tripler la taille de son centre de développement israélien, qui comptait alors 15 employés.

L’éclatement de a bulle fait des victimes

Le déclin général des marchés de la cryptographie expliquent largement ce choix, même si la société chinoise a également réalisé de mauvais choix qui pèsent sur son bilan.

La société a également récemment subi un remaniement important de son conseil d’administration.

Bitmain est le plus grand fabricant mondial de dispositifs d’extraction minière basés sur des puces de type ASIC (application-specific integrated circuit ). Le groupe gère également un pool d’exploitation minière répondant au nom d’Antpool.

Bitamin n’est toutefois pas le seul à souffrir de la tendance baissière actuelle des crypto-monnaies.

Ainsi, la semaine dernière, ConsenSys, la société de technologie logicielle blockchain fondée par Joseph Lubin en 2014, a licencié plus de 13 % de ses 1 200 employés dans le cadre d’une restructuration majeure que la société appelle ConsenSys 2.0.

Coinbase, la plate-forme d’échange de crypto monnaies, a également licencié près de 3 % de ses effectifs en octobre dernier.

(Crédit photo : @Bitmain)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :