Cure d’austérité chez EDS

Cloud

D’ici la fin de l’année, 2700 emplois seront supprimés, soit 2% des effectifs

Le groupe, qui présente cette restructuration comme une nécessaire cure de rajeunissement, emploie actuellement quelque 137.000personnes dans 60 pays. Il n’a précisé ni le nombre de sites ni les régions touchés.

Il faut dire qu’EDS (Electronic Data Systems) a déploré au premier trimestre une perte nette de 126 millions de dollars, justifiée notamment par la décision de la marine américaine de ne pas honorer un contrat de plus de 330 millions de dollars. Le concurrent historique d’EDS dans les services informatiques est IBM, numéro un mondial du secteur. Mais Hewlett-Packard est également en train de percer sur ce marché. Pire, la quête d’une plus grande compétitivité dans l’infogérance (gestion du parc informatique dans les entreprises) va obliger EDS à inscrire dans ses comptes de 2003 une provision pour charges de restructuration et dépréciation d’actifs qui pourrait totaliser jusqu’à 475 millions de dollars. Eliminer les fonctions redondantes Le groupe souhaite donc réaliser des économies annuelles de 230 millions de dollars avant impôts à partir de 2004 en “éliminant les fonctions redondantes” dans les secteurs de la vente et de l’administration, a expliqué EDS dans un communiqué.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur