Cyanogen Inc. écarte ses fondateurs et se rapproche d’Android

Cyanogen Inc. : l’histoire d’une bonne idée, concrétisée par les mauvaises personnes. Un nouvel épisode dans la saga de l’éditeur est aujourd’hui dévoilé. Le contesté cofondateur et CEO de la société Kirt McMaster est remplacé par son COO, Lior Tal. L’autre cofondateur de Cyanogen, Steve Kondik, quitte son poste de CTO pour devenir Chief Science Officer.

Espérons que cela permettra d’apaiser les relations existant entre la société et les constructeurs de terminaux mobiles Cyanogen OS. De fait, ce système d’exploitation mobile a de nombreux atouts, dont une gestion fine des droits accordés aux applications. Un plus pour les utilisateurs soucieux du devenir de leurs données personnelles.

Une offre composable à la demande

En plus de ce changement opéré au sein de l’équipe dirigeante, l’offre de Cyanogen Inc. prend un nouveau tournant, via la présentation du programme Cyanogen Modular OS.

Les constructeurs n’auront plus à utiliser l’ensemble du système d’exploitation. Ils seront ainsi libres d’en adopter certains composants, qui seront installés par-dessus la ROM de leur choix : un Android classique ou leur propre version du système.

L’adoption des composants propres à Cyanogen sera ainsi plus simple pour les constructeurs. Le risque est toutefois que cette solution tombe dans l’oubli en tant qu’OS dédié.

À lire aussi :
En difficultés, Cyanogen Inc. pourrait abandonner son OS mobile
Première release pour CyanogenMod 13, le clone d’Android 6.0
Avec Mod, Cyanogen amplifie l’intégration entre OS et apps