Pour gérer vos consentements :

Cyberattaque en Allemagne: le gouvernement fédéral est visé

La situation est-elle vraiment sous contrôle ? Des maillons du réseau informatique du gouvernement fédéral d’Allemagne sont affectés par une cyberattaque préoccupante, admettent les autorités du pays.

L’assaut, qui serait préparé depuis un certain temps et toujours en cours, a visé les ordinateurs de plusieurs ministères, dont ceux des Affaires étrangères et de la Défense. Les premiers signaux auraient été détectés en décembre.

Selon le ministre allemand de l’Intérieur Thomas de Maizière, des mesures de sécurité renforcées sont prises et l’analyse de la cyber-attaque se poursuit.

L’origine reste à déterminer mais les soupçons se portent vers le groupe de hackers russes APT28 lié aux services de renseignement de ce pays. En l’état actuel, le gouvernement allemand reste prudent sur les auteurs de ce piratage qui a entraîné « des pertes de données sensibles » selon Armin Schuster, Président d’une commission de contrôle parlementaire cité par Reuters.

Un éditeur américain de solutions de sécurité IT comme FireEye, spécialiste des détections précoces d’assauts, préfère aussi prendre du recul en attendant de disposer de davantage d’éléments. Néanmoins, il met en avant des faisceaux de convergence.

« APT28 mène des campagnes de cyberespionnage non seulement pour atteindre des objectifs d’espionnage traditionnels mais aussi pour alimenter des campagnes d’influence », évoque Benjamin Read, senior manager expert en cyberespionage au nom de FireEye.

« Au cours des années 2016 et 2017, nous avons détecté APT28 ciblant de multiples entités liées aux autorités gouvernementales aux Etats-Unis et en Europe, dont des structures diplomatiques et militaires en Europe, et autour des élections présidentielles américaines. »

Tout en précisant : « Nous n’avons aucun renseignement précis sur les attaques en Allemagne, mais cette activité pourrait être cohérente avec le comportement habituel de cet acteur. »

Sur fond d’élections législatives achevées en septembre 2017, l’Allemagne a été visée par une série de cyberattaques visant des institutions, des parties et des personnalités politiques comme la chancelière Angela Merkel.

(Crédit photo : Ministère de la Défense en Allemagne)

Recent Posts

Cloud : 4 points à retenir du rapport Aryaka

Adoption cloud, espace de travail hybride, convergence réseau et cybersécurité… La migration monte en puissance.

1 jour ago

Automatisation et emploi : pourquoi l’Europe peut mieux faire

Impactés par l'automatisation, 12 millions d'emplois seraient détruits dans 5 pays d'Europe, d'ici 2040. La…

1 jour ago

Green IT : 10 chiffres sur l’empreinte écologique

L'ADEME et l'Arcep ont remis au Gouvernement leur rapport sur l'empreinte environnementale du numérique en…

1 jour ago

Cisco : 4 certifications qui rapportent

Dans les technologies et les réseaux, une expertise certifiée peut faire la différence. Les certifications…

2 jours ago

WeTransfer vers une valorisation de 716 millions €

Le service de transfert et de stockage de fichiers WeTransfer sera évalué entre 629 et…

2 jours ago

Threat intelligence : VirusTotal tente de valoriser les IoC

VirusTotal (plate-forme de renseignement sur les menaces) a récemment introduit le principe des « collections…

2 jours ago