Cybercrime : le mâle tombe plus souvent dans le panneau

Sécurité

En matière de fraude sur le Net, les hommes sont plus souvent victimes que les femmes. C’est du moins ce que rapporte une étude américaine

Les hommes perdent plus d’argent en ligne que les femmes, telle est la conclusion d’une étude réalisée par l’Internet Crime Complaint Center (IC3).

Selon les données compilées par l’institut américain, qui récolte tout de même quelque 260.000 plaintes par an, les internautes de sexe masculin perdent 1,67 dollar par an contre seulement 1 dollar pour la gente féminine.

Cette base de données de l’IC3 est utilisée par les régulateurs américains et les législateurs du pays. Il présente les grandes tendances en matière de cybercriminalité et il est utilisé dans le cadre des enquêtes menées par le FBI.

Les analystes de l’IC3 évoquent deux raisons principales expliquant cette tendance : à savoir, la nature humaine et le comportement des hommes lors des achats en ligne.

En effet, si les femmes dépensent plus que les hommes, ces derniers tombent plus souvent dans les pièges tendus par les cybercriminels.

Le spam boursier est le premier vecteur de perte chez les hommes. La perte moyenne dans ce domaine est de 3.500 dollars. La fraude par courriels de type scam est aussi un vecteur important de perte avec une somme moyenne de 2.000 dollars.

Globalement, les pertes en 2007 représentent 239 millions de dollars contre seulement 40 millions en 2006.

Curieusement, le nombre de plaintes déposées auprès de l’IC3 est en baisse d’une année sur l’autre. Elles étaient 207.000 en 2007 contre 231.000 en 2005.

Pour conclure, notons un dernier point intéressant de l’étude. Selon l’institut, la Chine –pourtant régulièrement accusée de piratage par les autorités américaines- n’est pas dans le top 10 des pays à l’origine de ces attaques. Les trois premiers de ce classement sont les USA, le Royaume-Uni et le Nigeria.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur