Pour gérer vos consentements :
Categories: Cybersécurité

Cybersécurité : 5 profils parmi les plus recherchés

Le cabinet de recrutement Robert Half livre son classement des professionnels les plus recherchés, en France, pour faire face à la multiplication des cyberattaques.

On y trouve des fonctions associées au pilotage, au conseil, à la gestion d’incidents et au maintien d’un système d’information sécurisé.

Pilotage, conseil et stratégie de cybersécurité

1. Consultant en sécurité informatique

Parmi les professionnels du conseil, relève l’entreprise de recrutement, le consultant en sécurité informatique est l’un des profils les plus demandés par les entreprises.

Quel est son rôle ? Dans son panorama des métiers de la cybersécurité l’ANSSI indique : « le consultant en cybersécurité intervient au sein d’une société de services ou du pôle de conseil interne d’une organisation. Il propose, à partir d’un diagnostic, des solutions, méthodes et outils qui répondent aux enjeux. » Par ailleurs, « il peut contribuer à la définition de la stratégie de cybersécurité de l’organisation et à la mise en œuvre des solutions [dans ce domaine]. »

Le salaire annuel moyen d’un consultant en sécurité informatique varie de 30 000 euros bruts, pour un profil débutant, à 70 000 euros, pour un professionnel expérimenté.

2. Responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI)

En charge de la gestion de la sécurité, le RSSI assure le pilotage de la démarche de cybersécurité de l’organisation qui l’emploie. Il définit la politique de sécurité des SI et veille à sa mise en oeuvre. Il assure, selon le panorama ANSSI, la mise en place de solutions et de processus pour garantir la protection de données.

Selon le guide des salaires 2022 du cabinet Robert Half, la rémunération annuelle moyenne d’un RSSI est comprise entre 60 000 et 80 000 €.

Cependant, les rémunérations de certains spécialistes peuvent aller bien au-delà de ces montants. Ainsi, parmi 290 RSSI et directeurs de la cybersécurité membres du CESIN (Club des experts de la sécurité de l’information et du numérique), 43% déclarent plus de 100 000 euros de salaire sur l’année, en Île-de-France essentiellement.

3. Chef de projet cybersécurité

Il prend garde des aspects de sécurité des SI dans le cadre de projets techniques ou métiers. Il peut travailler avec d’autres responsables de projet, avec ou au sein d’une DSI, et, lorsqu’il est question de traitement des données à caractère personnel, avec le délégué à la protection des données (DPO) et des juristes, d’après l’ANSSI.

Selon une autre source (Gartner TalentNeuron 2021), le salaire d’un chef de projet cybersécurité en France peut varier de 38 000 à 49 000 € pour un débutant, de 49 000 à 75 00O € pour un profil expérimenté.  Et ce en fonction des régions, du secteur et de la taille de l’entreprise qui l’emploie.

4. Architecte en cybersécurité

Il constitue l’autorité technique sur les architectures de sécurité, et veille à ce que les choix technologiques de projets informatiques et métiers soient en conformité avec les exigences de son entreprise.

Selon l’Apec, la rémunération annuelle brute proposée dans 80% des offres d’emploi cadres à l’attention des architectes en cybersécurité sont comprises entre 40 000 et 68 000 euros.

5. Analyste cybersécurité

L’analyste en cybersécurité  étudie l’évolution des motivations et des modes opératoires des attaquants, pour que l’organisation ajuste sa stratégie de cybersécurité. Il peut aussi renseigner les centres d’alerte et de réaction aux attaques informatiques (CERT/CSIRT) et autres centres opérationnels de sécurité (SOC).

Selon PageGroup, la rémunération annuelle moyenne des analystes cybersécurité varie de de 45 000 à plus de 70 000 euros, en fonction du nombre d’années d’expérience.

(crédit photo © Kevin Ku via Pexels)

Recent Posts

La Suite Numérique : les errements d’un projet d’État

La Cour des comptes pointe les résultats insuffisants de La Suite Numérique (ex-SNAP) et évoque…

2 jours ago

Apple Pay : l’UE valide l’ouverture à la concurrence sur les iPhone

La Commission européenne approuve la proposition d’Apple permettant à des concurrents de proposer des solutions…

2 jours ago

Que d’eau ! Les engagements d’AWS pour en économiser

AWS entend devenir « water-positive » pour 2030. Que recouvre cet objectif ?

3 jours ago

PC : le marché renoue avec la croissance au deuxième trimestre

Après sept trimestres consécutifs de baisse, le marché mondial des PC traditionnels affiche un rebond…

3 jours ago

Le CISPE et Microsoft trouvent un accord : et maintenant ?

Le CISPE s'est engagé à retirer sa plainte contre Microsoft. Quelle monnaie d'échange le groupe…

3 jours ago

Silo AI, une nouvelle prise pour AMD dans le vivier européen de l’IA

Après avoir acquis Mipsology en France, AMD s'empare de Silo AI, tête de pont de…

4 jours ago