Cybersécurité : Check Point Software acquiert ForceNock

Politique de sécuritéSécurité

Cette jeune pousse israélienne a développé une solution de protection des applications web et API basée notamment sur l’apprentissage automatique.

Check Point Software Technologies muscle ses capacités en matière de sécurité basée sur le machine learning (apprentissage automatique) avec l’acquisition de ForceNock.
 
Cette start-up israélienne fondée en 2017 a développé une solution de protection des applications Web et API (WAAP) qui utilise des moteurs basés sur l’apprentissage automatique, le comportement et la réputation.
 
Selon Check Point, cette technologie vise à “libérer les équipes de sécurité de la gestion de configurations et de règles interminables”. Check Point indique qu’il intégrera cette technologie à son architecture de protection Infinity.
 
“L’utilisation croissante des plateformes cloud, réseau, mobile, endpoint et IoT exige des technologies de sécurité complètes, simples à déployer et faciles à utiliser », estime Check Point Software dans son communiqué.
 
Le montant de l’acquisition n’a pas été divulgué, mais selon le site israélien  Globes, il serait inférieur à dix millions de dollars.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur