Cybersécurité : les DSI du Cigref alertent le gouvernement

DSIPolitique de sécuritéProjetsSécurité

Le Cigref exhorte le Premier ministre et son gouvernement à alimenter une réponse ferme des États contre la cybercriminalité mondiale.

Les directions des systèmes d’information (DSI) de grandes entreprises et administrations françaises, membres du Cigref, s’inquiètent d’une « industrialisation de la cybercriminalité » et de la faiblesse de la réponse des États.

Dans un courrier adressé au Premier ministre, Jean Castex, le Cigref a fait part de sa « préoccupation » quant à la multiplication des cyberattaques qui menacent l’économie.

L’organisation fait l’amer constat d’une « industrialisation de la cybercriminalité » qui « croît plus rapidement que la capacité des États et de la communauté internationale à apporter une réponse efficace pour garantir la sécurité de l’économie mondiale. »

Faire corps et partager les coûts

Le Cigref déplore, en outre, que les ressources engagées par les entreprises pour sécuriser leurs systèmes s’épuisent « au détriment de leur capacité d’innovation et de leur compétitivité. » Le réseau de grandes entreprises estime, par ailleurs, que les « fournisseurs de systèmes numériques » esquivent leurs responsabilités : « les pratiques généralement constatées, notamment chez les éditeurs de logiciels, sont insuffisantes, et doivent être régulées pour renforcer la sécurité globale des systèmes numériques. »

Pour le Cigref et ses dirigeants, il n’est toutefois pas question d’ignorer « les efforts substantiels » déjà menés par l’État français, par le biais notamment de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI). Mais de demander davantage.

Il s’agit, en creux, de partager les coûts de la lutte contre la cybercriminalité.

Le Cigref recommande donc au gouvernement français d’engager ou conforter les démarches, au plan national, européen et international, qui renforcent la sécurité globale des systèmes numériques, ainsi que les moyens et le droit applicable dans ce domaine.

(crédit photo crédit photo : Ecole polytechnique / Paris / France on Visual hunt / CC BY-SA)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT