Pour gérer vos consentements :

Cybersécurité : le FIC à la conquête de l’Amérique du Nord

Co-organisé par la Gendarmerie Nationale et  Avisa Partners , le FIC ( Forum International de la Cybersécurité ) est un évènement majeur de l’écosystème cyber en France. Tandis que sa prochaine édition se déroulera les 7, 8 et 9 juin à Lille,  ses organisateurs annoncent que la manifestation va prendre ses quartiers en Amérique du Nord.

La 1ère édition  » outre Atlantique » est annoncée les 1er et 2 novembre 2022, au Palais des Congrès de Montréal.  Pour les organisateurs, l’objectif est de « positionner Montréal et le Québec comme le carrefour des écosystèmes nord américain et européen de cybersécurité ainsi que fédérer l’ensemble des acteurs publics gouvernementaux, privés et académiques afin d’accélérer la coopération entre les deux continents, l’innovation et les opportunités d’affaires. »

Le programme du FIC Amérique du Nord sera dévoilé le 30 mars depuis Montréal.

15ème édition du FIC en 2022

Pour sa 15ème édition, le FIC de Lille a choisi le thème « Shaping Europe’s Digital Future ». En plein conflit Russie-Ukraine, son manifesto place la cybersécurité au coeur de la politique de défense européenne  » Dans un contexte stratégique marqué par la domination des deux super-puissances numériques et l’explosion des menaces cyber, elle en est à la fois la clé de voûte et le fer de lance.  Au plan opérationnel, l’Europe doit d’abord être en mesure de répondre à la multiplication et à la sophistication des cyber-menaces, ainsi qu’à toutes formes d’insécurité, y compris dans le champ informationnel.   Les multiples projets législatifs (NIS2, cyber-résilience, e-evidence, sécurité des produits, DMA, DSA…) ne porteront leurs fruits que s’ils s’accompagnent d’une montée en puissance rapide des capacités de cybersécurité, tant au niveau de chaque Etat-membre que des institutions européennes. Mais la première condition est la mobilisation des talents et des compétences. A l’heure où les alliances historiques s’affaiblissent ou se délitent, la question se résume ainsi : “être européen ou ne pas être. »

Par ailleurs, une journée sera consacrée à l’OSINT, les techniques de renseignement en sources ouvertes.

Recent Posts

IBM acquiert Databand.ai : de la data quality à l’observabilité des données ?

Data quality ou « observabilité des données » ? IBM préfère le second terme pour…

2 heures ago

Cybersécurité : la Cnil met les collectivités face à leurs responsabilités

La Cnil adresse une forme de rappel à l'ordre aux collectivités territoriales en matière de…

4 heures ago

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier bug bounty, le Département de la défense des Etats-Unis lance…

18 heures ago

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

21 heures ago

Salaires IT : à qui profite le dégel des rémunérations ?

La part des cadres de la fonction informatique qui bénéficient d'une hausse de rémunération retrouve…

22 heures ago

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

22 heures ago