Cybersécurité : panique sur les VPN ?

Composants
vpn-securite

Plusieurs fournisseurs de VPN tentent de rassurer après des piratages survenus entre 2017 et 2018.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

A-t-on eu affaire à des piratages de VPN passés sous silence ? La question se pose au regard de captures d’écran apparues sur Twitter.

L’internaute qui les a relayées y a assorti sa source : un fil de discussion sur les forums 8chan.

Le dernier message du topic remonte à mars 2018.
Y figurent des liens qui pointent vers des fichiers texte. Lesquels contiennent, entre autres, des certificats de sécurité et des clés privées… visiblement dérobés à VikingVPN, TorGuard et NordVPN.

Ce dernier ne nie pas avoir subi une intrusion, mais évoque un « incident isolé ». En l’occurrence, sur un serveur localisé dans un datacenter en Finlande. Il dit en avoir été averti en mai 2019.

Le serveur visé avait rejoint l’infrastructure NordVPN le 31 janvier 2018.
Des tiers s’y étaient infiltrés en mars 2018, par le biais d’un outil d’administration distante que l’opérateur du datacenter, une fois au fait de la faille, avait retiré « discrètement ».

Sans conséquences ?

NordVPN affirme que le serveur ne contenant ni de logs, ni d’identifiants. Et justifie son silence par la nécessité de s’assurer de l’intégrité du reste de son infrastructure (« plus de 3 000 serveurs » au moment de l’attaque).

Il ajoute que les informations exfiltrées n’ont pas pu être utilisées pour déchiffrer ou usurper du trafic sur tout autre serveur.

Même son de cloche chez TorGuard.
Le fournisseur américain déclare également avoir été mis au courant en mai 2019. Et précise avoir déposé plainte quelques semaines plus tard contre NordVPN, « dans une affaire liée ».

reponse-torguard

Il reconnaît qu’un certificat de sécurité lui a été volé (*.torguardvpnaccess.com), mais souligne qu’il n’est plus valide depuis 2017.

Le serveur touché en septembre 2017 avait été retiré de l’infrastructure début 2018 à la suite d’une rupture du contrat avec l’hébergeur pour cause d’« activité suspecte répétée ».

Pas de réaction officielle du côté de VikingVPN.

Photo d’illustration © Isak55 – Shutterstock.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :
  • vpn

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur