Dailymotion au dessus des 10 millions de visiteurs en France

Cloud

Pour la plate-forme (et ses concurrents) de nombreux problèmes restent néanmoins à régler

Le succès des plates-formes d’échange de vidéos ne se dément pas. Le français Dailymotion confirme sa position au dessus des 10 millions de visiteurs uniques en France, soit une progression de 13% entre septembre et octobre, selon comScore. Rappelons néanmoins qu’en février dernier, le site revendiquait déjà 10,2 millions de VU.

Dans le monde, le service affiche 38,363 millions de visiteurs uniques en octobre 2008, soit une hausse mensuelle de 11,6%.

Aspect important, le temps passé sur le site, un élément de plus stratégique pour séduire les annonceurs. Il atteint un total de 10,8 minutes par session, soit une durée près de 40 % supérieure à celle passée sur les autres portails vidéos indépendants, affirme Dailymotion.

“Nous sommes particulièrement fiers des résultats d’octobre 2008. La hausse du nombre des visiteurs nous conforte dans notre volonté de proposer un site qualitatif conjuguant respect du droit d’auteur et mise en avant de contenus créatifs. L’ampleur du temps passé en ligne souligne l’engagement de notre audience, un avantage déterminant pour les annonceurs de plus en plus sensibles au temps d’exposition de leur marque sur Internet”, commente Mark Zaleski, p-dg de Dailymotion.

Néanmoins, Dailymotion et ses concurrents (YouTube, Wat…) sont aujourd’hui à la croisée des chemins. Il leur faut transformer l’essai en matière de monétisation de l’audience et de respect des droits d’auteur, ce qui n’est pas une mince affaire.

Le français estime aujourd’hui avoir fait le plus dur. Concernant, la publicité, Dailymotion a mis en place de nouveaux formats afin d’étoffer son offre. Mais le groupe reste discret sur les résultats. Dans le dossier des contenus illégaux, le site met en avant son partenariat avec l’INA et sa technologie de signature. Mais de nombreux procès sont encore en cours (TF1, Calt…). Dailymotion devra pour en finir avec ces histoires multiplier les accords avec les éditeurs. Ce qui est encore loin d’être le cas.

Enfin, une nouvelle menace point à l’horizon. Afin de financer la production audiovisuelle française, des sites comme Dailymotion pourraient être taxés. Un amendement dans la loi de la réforme de l’audiovisiuel a été déposé dans ce sens. Une perspective qui pourrait plomber un modèle économique déjà bien fragile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur